•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virage électrique chez Intercar

Un autobus jaune sur lequel on peut voir le nom de la compagnie Intercar.

La flotte d'autobus scolaires d'Intercar sera renouvelée grâce à l'achat de nouveaux véhicules électriques.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Le transporteur saguenéen Intercar vient de commander 57 autobus scolaires électriques à l’entreprise Girardin, basée Drummondville.

Le contrat d’une valeur de 19 millions de dollars constitue la plus importante entente ratifiée à ce jour pour le constructeur québécois. Elle s’échelonnera sur trois ans. Les 14 premiers véhicules de 72 passagers seront livrés lors de la prochaine année scolaire.

Cinq hommes posent devant le siège social de Girardin, entre deux autobus électriques.

Des représentants de Girardin et d'Intercar ont officialisé l'entente.

Photo : Avec la gracieuseté de Girardin

Les autobus serviront à transporter les élèves sur les territoires de Saguenay et de Québec.

Cette transition se fait avec beaucoup de changements. On a des infrastructures à installer dans nos stationnements, nos garages, et de la formation à donner à nos mécaniciens et nos conducteurs, donc beaucoup de travail.

Une citation de :Hugo Gilbert, président, Intercar

Un geste pour l'environnement

L’acquisition a été en grande partie financée par le gouvernement du Québec, qui souhaite électrifier 65 % du parc d’autobus scolaire d’ici 2030.

Le président d’Intercar, Hugo Gilbert, ne cache pas avoir été surpris lorsqu’il a appris cet objectif et surtout son échéance.

Une fois qu’on a fait ce constat, il faut se mettre en mode solution et électrifier notre flotte. C’est ce qu’on a fait en signant cette entente, a-t-il indiqué en entrevue à l’émission C’est jamais pareil

Chaque année, Intercar renouvelle 10 % de sa flotte d’autobus. À ce rythme, Hugo Gilbert croit que tous les autobus scolaires de l’entreprise seront électriques d’ici 2033.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !