•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La frontière américaine rouverte aux Canadiens vaccinés à partir de novembre

Un homme et une femme assis sur des chaises à la plage.

Dans une première phase, les vaccins seront requis pour les voyages « non essentiels », par exemple faire du tourisme ou rendre visite à de la famille, mais l'obligation vaccinale ne s'appliquera pas aux voyages jugés « essentiels », qui ont toujours été autorisés.

Photo : AP / The Miami Herald/Marsha Halper

Radio-Canada

La frontière terrestre des États-Unis sera rouverte aux Canadiens adéquatement vaccinés à partir de novembre, a confirmé par communiqué mercredi le département de la Sécurité intérieure. La décision américaine touche également la frontière que le pays partage avec le Mexique.

Cette nouvelle marque la fin de 19 mois de fermeture de la frontière terrestre aux voyages non essentiels, une décision qui a séparé plusieurs familles et qui a frappé de plein fouet des entreprises américaines qui comptaient sur des consommateurs canadiens.

En conformité avec le nouveau système de transport aérien international qui sera mis en œuvre en novembre, nous commencerons à autoriser les voyageurs du Mexique et du Canada entièrement vaccinés contre la COVID-19 à entrer aux États-Unis à des fins non essentielles, notamment pour rendre visite à leurs amis et à leur famille, ou pour le tourisme, via les passages frontaliers terrestres et maritimes, a ainsi confirmé le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Alejandro Nicholas Mayorkas.

Ottawa se réjouit

Dans un communiqué rendu public mercredi, le ministre canadien de la Sécurité publique et de la Protection civile a déclaré que le gouvernement du Canada se réjouissait de la nouvelle.

Bill Blair a ajouté que l'annonce d'aujourd'hui est un pas de plus vers un retour à la normale.

Le ministre a rappelé que les gouvernements américain et canadien ont travaillé en étroite collaboration depuis le début de la pandémie pour ralentir la propagation de la COVID-19. Il n’a pas manqué de remercier les Canadiens et les Américains qui ont suivi les conseils de santé publique pour permettre la réouverture des frontières.

Plus tôt, la vice-première ministre du Canada a réagi en mêlée de presse à Washington, en marge d'une rencontre pour établir un taux d'impôt minimal mondial pour les entreprises.

La politique économique la plus importante pour le Canada, c’est de finir la lutte contre la COVID-19, a indiqué Chrystia Freeland.

Pour cette raison, c’est très important pour tous les Canadiens de suivre les conseils des autorités de santé publique, d’essayer de faire seulement les choses qu'ils doivent absolument faire et d'éviter de faire celles [qui ne sont pas une nécessité]. C’est important pour l’économie, c’est important pour les écoliers.

La date précise de l'ouverture de la frontière terrestre en novembre n'a pas été annoncée. On est en train de travailler à ça […] avec nos homologues américains, a commenté Mme Freeland. Les restrictions actuelles, qui expirent le 21 octobre, pourraient donc être reconduites une fois de plus, jusqu'à la date d'entrée en vigueur du nouveau dispositif.

Ouverture en deux phases et vaccins requis

Selon le département de la Sécurité intérieure, l’ouverture des frontières se fera en deux phases.

Dans un premier temps, les vaccins seront requis pour les voyages non essentiels, par exemple faire du tourisme ou rendre visite à de la famille, mais l'obligation vaccinale ne s'appliquera pas aux voyages jugés essentiels, qui ont toujours été autorisés.

Dans un second temps, à partir de début janvier 2022, tous les voyageurs, quels que soient leurs motifs, devront être pleinement vaccinés.

Cela laissera amplement le temps par exemple aux étudiants ou aux chauffeurs de poids lourds, qui ont des motifs professionnels impérieux de passer la frontière, de se faire vacciner, selon le département de la Sécurité intérieure.

Près de 263 millions de personnes au Canada, aux États-Unis et au Mexique sont désormais adéquatement vaccinées.

La frontière américaine rouverte aux Canadiens vaccinés à partir de novembre

Autant le Canada que les États-Unis ont fermé la frontière terrestre aux voyages non essentiels le 21 mars 2020, dans la foulée de la pandémie de COVID-19. Tous les mois, depuis, cette fermeture du côté américain a été prolongée.

Les citoyens américains adéquatement vaccinés peuvent cependant voyager par la frontière terrestre canadienne depuis le 9 août.

Plus de 400 000 personnes et plus de 1,6 milliard de dollars de marchandises traversent quotidiennement les frontières entre les deux pays quand elles sont pleinement ouvertes.

Sondage favorable

Un sondage, mené par la firme Léger pour l'Université du Manitoba et l'organisme Métropolis Amérique du Nord, a révélé que seulement 29 % des répondants américains entretenaient des craintes concernant la frontière canado-américaine.

Alors que 52,2 % des 3714 répondants américains étaient très inquiets ou un peu inquiets de l'assouplissement des restrictions sur les voyages terrestres entre les États-Unis et le Mexique.

Je ne pense pas que les snowbirds vont persuader l'administration Biden d'ouvrir la frontière, a déclaré Jack Jedwab, le président de l'Association d'études canadiennes, qui supervise le projet Métropolis.

M. Jedwab soutient que les États-Unis seront plutôt poussés par les pressions internes pour ouvrir les frontières avec le Canada.

Par ailleurs, les États-Unis prévoient autoriser dès le début de novembre les visiteurs entièrement vaccinés en provenance d'une multitude de pays où les voyages vers les États-Unis sont depuis longtemps restreints, notamment la Chine, l'Inde, l'Irlande, l'Iran, l'Afrique du Sud, le Brésil et les 26 pays européens sans contrôles aux frontières, connus sous le nom des pays de l'espace Schengen.

Les vaccins approuvés par le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) ou par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) seront acceptés, dont les vaccins chinois.

Cependant, les autorités sanitaires américaines n’ont pas précisé si les voyageurs qui ont reçu un traitement mixte de vaccins – une dose d'AstraZeneca-Oxford et une de Moderna, par exemple – seront considérés comme adéquatement vaccinés pour voyager aux États-Unis.

Avec les informations de Reuters, La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !