•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Usine du lac à la Pêche : Luc Trudel demande l’arrêt des travaux

Luc Trudel est dans un champ en compagnie de quatre propriétaires de terrains.

Le candidat à la mairie de Shawinigan, Luc Trudel (au centre), se porte à la défense des propriétaires de terrains limitrophes au cours d'eau contaminé par l'usine de traitement des eaux du lac à la Pêche.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Le candidat à la mairie de Shawinigan, Luc Trudel, demande à la Ville de suspendre les travaux de décontamination aux abords de l’usine de filtration des eaux du lac à la Pêche, à Saint-Gérard-des-Laurentides

Ces travaux servent à nettoyer un ruisseau qui reçoit des boues et des contaminants en provenance de l'usine.

M. Trudel se porte à la défense des propriétaires des terrains qui bordent le cours d’eau et qui disent être victimes de harcèlement de la part de la municipalité.

Je demande à la Ville de revenir au calme et de prendre le temps d’informer et de négocier avec les trois propriétaires pour qu’ils puissent avoir confiance en les services de la Ville et qu’ils puissent donner leur autorisation, a-t-il déclaré.

La Ville de Shawinigan a fait appel à un huissier pour annoncer à l’un des propriétaires limitrophes que des travaux auraient lieu sur son terrain. La Ville m'a harcelé au point de m'envoyer une mise en demeure, raconte André Berthiaume.

Ce sont des gens qui sont des victimes, mais qui subissent des pressions de la Ville pour on ne sait pas trop quelle raison, a renchéri Luc Trudel.

Des travaux urgents, selon la Ville

Le directeur des communications et des relations avec les citoyens à la Ville de Shawinigan, François St-Onge, rétorque que les travaux de décontamination doivent être réalisés rapidement.

Le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques donne à la municipalité deux ans pour le faire, mais ce chantier ne peut avoir lieu que dans la période du 15 juin au 1er novembre pour ne pas perturber la tortue des bois, qui habite l’écosystème.

La Ville rejette également les accusations de harcèlement à son endroit. On a une loi qui nous permet de faire des interventions sur un terrain privé si c’est pour des questions environnementales, explique François St-Onge. Cette loi exige qu’on avise le propriétaire au moins 48 heures à l’avance, alors la façon la plus sécure d’acheminer une note à une personne, c’est d’utiliser un huissier.

Le candidat à la mairie, Luc Trudel, croit que la municipalité filtre les informations dans ce dossier. Il appuie les citoyens du secteur qui demandent au gouvernement du Québec de meac à la ner une enquête sur la gestion de l'usine de traitement des eaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !