•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents fransaskois demandent un meilleur accès aux tests de dépistage rapide

24c7321629e34026b3840c30e4cd403f

Le Conseil des écoles fransaskoises affirme qu'environ 300 boîtes de tests sont actuellement en distribution dans les écoles du CEF.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

Alors que des tests de dépistage rapide à la COVID-19 devaient être fournis gratuitement dans les établissements du Conseil des écoles fransaskoises (CEF), certains parents semblent avoir de la peine à s’en procurer.

Selon la Fransaskoise et mère d’élève au CEF, Valérie Williams, plusieurs parents ont tenté de contacter le CEF pour se procurer des tests rapides, mais n'ont reçu aucune réponse.

La direction ne semblait pas savoir où étaient les tests. Le CEF disait qu'il y avait une quantité limitée de tests qui avaient déjà été distribués dans des familles, dit-elle.

Valérie Williams espère que la lumière soit faite pour qu'on puisse nous aussi profiter de la distribution des tests rapides, afin que les parents puissent en obtenir s'ils en ont besoin.

Le CEF assure qu'environ 300 boîtes de tests sont actuellement en distribution dans les écoles fransaskoises. Son directeur général, Ronald Ajavon, soutient que tous les parents qui ont fait une demande recevront leurs boîtes.

L'idée c'est de s'assurer d'avoir des tests qui peuvent couvrir toute notre population d'élèves. C'est ce qu'on aurait bien voulu faire, mais certains parents ont déjà demandé. Et on les donne au fur et à mesure. Sans doute, aussitôt qu'on en reçoit plus, on informera tout le monde pour s'assurer qu'ils viennent en chercher, indique-t-il.

Ronald Ajavon ajoute que d'autres livraisons de boîtes sont attendues dans les prochaines semaines.

Depuis le 4 octobre, les membres du personnel du CEF qui ne sont pas vaccinés doivent aussi présenter deux fois par semaine un test négatif pour accéder aux établissements. Les tests devaient être distribués sans frais au cours des deux premiers mois.

Avec les informations de Noémie Rondeau

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !