•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire : la CTT pourrait faire appel à des retraités

Photo de passagers qui montent à bord d'un tramway.

Les employés de la Commission de transport de Toronto devront être entièrement vaccinés. (Archives)

Photo : Radio-Canada / David Donnelly

Radio-Canada

La Commission de transport de Toronto (CTT) pourrait demander à des employés récemment retraités de revenir au travail si leur politique de vaccination obligatoire avait l’effet de créer un manque d’employés.

D'ici le 30 octobre, tous les employés de la CTT, y compris les stagiaires et les contracteurs qui travaillent pour la commission de transport, doivent avoir reçu deux doses d'un vaccin approuvé contre la COVID-19. Tous les employés étaient tenus de divulguer leur statut vaccinal à la direction avant le 6 octobre.

Le porte-parole de la CTT, Stuart Green, a déclaré dans un courriel mardi que la société de transport était en train d'élaborer des plans au cas où la politique entraînerait des problèmes de personnel.

La CTT a commencé à appeler des retraités pendant la fin de semaine pour évaluer leur intérêt à revenir au cas où la société de transport aurait besoin d'eux, a-t-il dit.

Nous examinons et planifions un certain nombre d'options pour nous assurer que nous pouvons continuer à offrir le service après le 30 octobre. C'est l'une des éventualités que nous explorons, a déclaré M. Stuart dans son courriel.

Évidemment, nous espérons que cela ne sera pas nécessaire, mais nous devons prévoir juste au cas où, a ajouté M. Green.

Nos plans d'urgence seront structurés de manière à ce que nous puissions continuer à assurer le service de transport en commun si nous sommes confrontés à des problèmes de main-d'œuvre après le 30 octobre. Mais à ce stade, nous ne savons tout simplement pas si ce problème se posera.

En date de mardi, la CTT a déclaré que 85 % des employés ont divulgué leur statut vaccinal. Sur ce pourcentage, un peu plus de 90 % sont entièrement vaccinés, tandis que les autres n’ont reçu qu’une dose.

Nous avons besoin de quelques jours de plus pour recevoir les derniers chiffres et nous aurons alors une meilleure idée des chiffres et des plans que nous devons faire, a déclaré M. Green.

Il a ajouté que la CTT n'a pas encore décidé de ce qu'il adviendra des employés qui ne seront pas vaccinés après le 30 octobre. Certains employés pourraient choisir de prendre une retraite anticipée ou de démissionner parce qu'ils ne veulent pas se faire vacciner.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !