•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une association de consommateurs veut que MPI remette plus d’argent aux Manitobains

Des voitures en circulation au Manitoba.

La Société d'assurance publique du Manitoba demande un autre rabais et une autre baisse de taux pour les paiements pour les conducteurs.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Radio-Canada

La Société d’assurance publique du Manitoba (MPI) propose de faire profiter les automobilistes de la province d’une remise de 335 millions de dollars. Un groupe de défense des intérêts des consommateurs estime que la population devrait obtenir davantage.

La branche manitobaine de l’Association des consommateurs du Canada soutient que l’assureur public ne devrait pas être autorisé à transférer 113 millions de dollars de capital excédentaire pour couvrir les coûts en hausse des permis de conduire et de l'immatriculation des véhicules.

Selon l’organisme, l’argent devrait, soit être remis aux conducteurs directement, soit servir à réduire les tarifs.

La remise que veut offrir la MPI serait la troisième rabais depuis le début de la pandémie. L'assureur propose aussi une baisse de 1,2 % du taux sur les paiements annuels effectués à Autopac.

L’audience publique pour examiner les demandes de MPI devant la Régie des services publics a débuté mardi.

La société d’État a réalisé des économies récemment, car le nombre d'accidents de la route a chuté pendant la pandémie de COVID-19, notamment parce que la population était restée à la maison pendant le confinement. Ces économies ont permis à la MPI d'offrir des remboursements aux automobilistes.

En 2020, la MPI a accordé une remise de 110 millions de dollars et une autre de 69 million de dollars. En moyenne, un titulaire de police d’assurance a reçu entre 240 $ et 260 $.

La MPI demande l’autorisation de remettre une troisième remise d’un montant de 250 millions de dollars.

Selon l’Association canadienne des consommateurs, la MPI pourrait offrir un rabais encore plus élevé d’environ 665 $ par conducteur, si elle ne demandait pas la permission d'utiliser 113 millions de dollars pour couvrir des coûts qui ne sont pas directement reliés aux objectifs de l'assurance.

L'Association ajoute que, ce faisant, l’assureur soutient un secteur d’activité habituellement couvert par le gouvernement provincial.

Nous, les conducteurs manitobains, sommes bien sûr heureux lorsque nous entendons le mot rabais. Toutefois, il est problématique que la MPI utilise l’argent qu’elle a perçu en trop auprès des contribuables pendant une pandémie pour financer d’autres programmes non liés à l’assurance, dénonce Gloria Desorcy, directrice générale de l’Association, dans un communiqué de presse.

Mme Desorcy indique que le groupe de consommateurs fera valoir ses arguments lors des audiences publiques de la Régie des services publics.

Dans un communiqué, la MPI affirme que le transfert de capitaux excédentaires pour couvrir certains de ses frais d’administration est entièrement conforme à toutes les lois et à tous les règlements applicables.

Nous reconnaissons que les fonds excédentaires de notre programme Autopac de base doivent être rendus à nos clients, et c’est ce que nous avons fait. Nous sommes heureux d’offrir une autre baisse pour le taux de paiement annuel, en plus de faire une demande à la Régie des services publics pour retourner les surplus à nos clients sous forme de rabais, déclare le président de la MPI, Eric Herbelin, par voie de communiqué.

La MPI n’a pas dévoilé d’estimation sur la somme qui reviendra dans la poche des automobilistes. L’Association des consommateurs croit que le rabais proposé équivaut à 496 $ par titulaire de police d’assurance.

Si la Régie approuve la demande de la MPI, les chèques de remise pourraient être envoyés cet hiver.

En combinant la valeur financière du rabais proposé et la baisse des taux de 1,2 %, les clients peuvent s’attendre à une économie de 26,1 % sur leurs primes d'Autopac.

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !