•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pascal Bérubé entend solliciter un sixième mandat

Pascal Bérubé en conférence de presse. Derrière, on aperçoit son chef Paul St-Pierre Plamondon.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et porte-parole en matière de langue française pour le Parti québécois confirme qu'il sera candidat aux prochaines élections, en 2022. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Pascal Bérubé, qui a été élu pour la première fois en 2007, a l'intention de solliciter un nouveau mandat comme député de Matane-Matapédia aux élections provinciales de 2022.

Le député, qui a quitté au début de l’été son poste de chef parlementaire du Parti québécois, dément ainsi certaines rumeurs sur son avenir politique.

À 46 ans, le député affirme que la passion de servir ses concitoyens est toujours intacte, et qu'il ne souhaite nullement changer de formation politique, ou de carrière.

C’est une évidence que j’ai envie de continuer. Je suis très attaché à mes fonctions. Ça me passionne.

Une citation de :Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

L'élu dit intervenir tous les jours pour aider les citoyens de sa circonscription. J’ai toujours hâte d'arriver au bureau chaque matin. Je ne ménage pas les efforts, c’est sept jours sur sept, plusieurs heures. C’est comme ça que je me comporte comme député. J'ai mis la barre très haute pour les services à la population.

Il compare son travail à celui d’un médecin à l’urgence. Ça ressemble beaucoup à ça. On ne sait jamais ce qu’il va arriver. Il faut être capable d’y faire face.

Il fait état toutefois de difficultés supplémentaires apparues dans son dernier mandat soit la gestion de la pandémie et celle des réseaux sociaux. Ça, c’est nouveau. C’est beaucoup plus tendu maintenant que ça l’était autrefois relève celui qui dit répondre personnellement à tous. Je me rends disponible et quand il y a des critiques, je donne mon numéro de téléphone. On peut m'appeler. Je tiens compte de tous les commentaires. .

Député local du Parti québécois

Interrogé à savoir s’il n’avait pas été tenté de joindre un autre parti à la suite des déboires de la dernière année de sa formation politique, Pascal Bérubé répond qu’il se voit avant tout comme un indépendantiste pratiquant .

Il estime que les valeurs de son parti, qu’il définit comme indépendantiste, nationaliste et social-démocrate, traduisent bien celles des citoyens de sa circonscription.

Ce que reflètent, relève-t-il, les résultats de l’élection de 2018. À la dernière élection, on me disait aussi que ce serait difficile. On l’a emporté avec près de 70 % des voix et le deuxième, la CAQ, a fini avec 11 %.

Selon le député, l'Association du Parti québécois de la circonscription Matane-Matapédia se porte bien financièrement et compte 2215 membres. Le Parti québécois, c'est mon parti, assure M. Bérubé.

D’après lui, les gens de sa circonscription sont d’abord des électeurs très attachés au député local. Je ne personnalise pas. Ça fait longtemps que c’est comme ça. Je suis conscient du privilège que j’ai.

Ces concitoyens, croit-il, ne craindront pas de voter pour un député qui risque d’être à nouveau dans un parti d’opposition. Quand on regarde le bilan de ma circonscription en termes d'investissements publics, ça peut se comparer avec à peu près tous les députés au Québec et c’est même plus haut que bien des députés de la CAQ. Alors, j'aime à dire qu'on est du côté du vouloir.

Le député ajoute que sa confirmation officielle de sa candidature se fera plus tard, en 2022, lors de l’assemblée d’investiture. Il reste encore un an et je vais me concentrer sur le travail qui reste à faire

M. Bérubé a entamé au cours des derniers jours une tournée des principales usines de son territoire. Il dit rester aussi à l’affût des conséquences de l’obligation vaccinale du personnel de la santé sur les établissements et les soins des trois MRC de sa circonscription.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !