•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Windsor-Essex dépasse les 20 000 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie

Un panneau indique l'entrée du centre d'évaluation de la COVID-19 de l'Hôpital régional de Windsor.

Le centre d'évaluation de la COVID-19 de l'Hôpital régional de Windsor

Photo : Amy Dodge/CBC

Radio-Canada

Depuis mars 2020, plus de 20 000 personnes de la région de Windsor-Essex ont été déclarées positives à la COVID-19.

Ce jalon pandémique a été atteint au cours de la longue fin de semaine de l'Action de grâce, selon les données publiées par la santé publique mardi.

Les autorités sanitaires ont enregistré un total de 110 nouveaux cas de COVID-19 depuis vendredi, 43 ont été reportés samedi, 32 dimanche, 14 lundi et 21 mardi.

Le total cumulé depuis le début de la pandémie s'élève à 20 088.

Bien que de nouveaux cas soient encore diagnostiqués quotidiennement, les responsables de la santé affirment que la région a vu un ralentissement de la quatrième vague de la pandémie.

Dans l'ensemble, je pense que des signaux positifs suggèrent que la COVID est mieux contrôlée aujourd'hui qu'au cours des semaines précédentes, indiquait la semaine dernière le Dr Shanker Nesathurai, médecin hygiéniste par intérim.

Windsor-Essex reste toutefois parmi les régions les plus touchées dans la province.

Selon les dernières données provinciales, la région arrive en quatrième position pour le taux d'incidence de la COVID-19 dans la province avec 53,4 cas pour 100 000 habitants.

Hausse des cas dans Sarnia-Lambton

Alors que, pendant plusieurs semaines, les nouvelles infections étaient restées limitées dans Sarnia-Lambton, la région connaît une résurgence des cas de COVID-19.

Selon les dernières données provinciales, publiées vendredi, la région sanitaire de Lambton a le deuxième taux d'incidence de COVID-19 en importance de la province, soit 66,2 cas pour 100 000 habitants.

Il y a actuellement 68 cas actifs dans la région; il y en avait 100 vendredi.

Selon le médecin hygiéniste de la région, le Dr Sudit Ranade, cette hausse était attendue après l'assouplissement des restrictions.

Ce que nous constatons, c'est qu'à la suite de ces activités – rassemblements, mariages, événements et autres choses du genre –, il y a plus de cas, indique-t-il.

Il attribue aussi la situation à un taux de vaccination plus faible dans la région.

Sarnia-Lambton affiche l'un des taux de vaccination les plus faibles de la province, avec 78 % des résidents admissibles entièrement vaccinés, alors que, dans la plupart des 34 bureaux de santé de l'Ontario, ce pourcentage se situe dans une fourchette de 80 à 85 %.

Je pense que la culture du sud-ouest de l'Ontario penche davantage vers l'ambiance ou l'attitude que l'on observe aux États-Unis. [...] J'entends beaucoup cette idée : "Ne nous dites pas ce que nous devons faire" ou "Nos responsabilités sont les nôtres en tant qu'individus et non en tant que collectivité", souligne M. Ranade.

Depuis le début de la pandémie, la région a enregistré 4005 cas et 70 morts.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !