•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Coderre taxerait tous les grands parcs de stationnement commerciaux de Montréal

Denis Coderre et sa candidate Emilia Tamko en point de presse.

Denis Coderre a annoncé qu'il souhaitait imposer une nouvelle taxe sur les grands parcs de stationnement commerciaux de la métropole.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Ensemble Montréal met en avant une nouvelle mesure relevant de l’« écofiscalité » qui pourrait permettre de réduire les îlots de chaleur et de verdir l’espace consacré aux parcs de stationnement commerciaux dans la municipalité.

Le parti de Denis Coderre, qui présentait mardi matin dans le quartier Griffintown ses engagements en matière d’environnement, propose de créer une nouvelle taxe qui s’appliquerait à tous les parcs de stationnement commerciaux de plus de 500 mètres carrés.

Les parcs de stationnement écoresponsables seraient toutefois exemptés d’une telle mesure, a précisé en point de presse le coprésident de la plateforme électorale du parti, Guillaume Lavoie, aussi candidat à la mairie de l’arrondissement de Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension.

Une telle taxe existe déjà au centre-ville, a-t-il expliqué. Elle serait toutefois étendue à tout le territoire de la ville de Montréal de manière progressive au cours des cinq prochaines années si son parti prenait le pouvoir aux élections municipales du 7 novembre.

M. Lavoie debout, les bras croisés.

Guillaume Lavoie s'est énormément impliqué dans la rédaction de la plateforme électorale d'Ensemble Montréal.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Lavoie

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal et le Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l’Outaouais ont développé dans les dernières années une série de critères qui permettraient de qualifier certains parcs de stationnement d’écoresponsables, a poursuivi M. Lavoie.

La plantation d’arbres et l’aménagement de supports à vélo, par exemple, pourraient permettre à certains parcs de stationnement de se qualifier et d’éviter de payer la taxe qui serait imposée.

Denis Coderre a également réitéré son intention de transformer le Marché Bonsecours en marché public et de faire en sorte que la métropole ne compte plus aucune rue sans arbres – un objectif qu'il compte atteindre d'ici les élections de 2025, a précisé son équipe en après-midi.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

L'ex-maire, qui tente un retour en politique, s'est engagé à faire en sorte que Montréal atteigne la carboneutralité d’ici 2045, soit cinq ans plus tôt que l'objectif établi par son adversaire Valérie Plante.

Il a également promis de poursuivre le projet de grand parc de l'Ouest institué par la mairesse sortante.

Par ailleurs, le chef d'Ensemble Montréal a profité de l'occasion pour dénoncer ce qu'il considère comme un manque de leadership de la part de la mairesse sortante dans le dossier des milieux naturels.

Il faudrait, selon lui, travailler davantage avec les autres municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) afin de protéger 25 % du territoire, comme le recommande une nouvelle étude publiée mardi par la firme Habitat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !