•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une expérience inédite au Reesor Ranch

Le Reesor Ranch, destination touristique située dans la région de Cypress Hills en Saskatchewan, donne l’impression de voyager dans le temps.

Le panneau pour indiquer l'emplacement du ranch.

Le ranch appartient à la famille Reesor depuis 1904.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Dans le cadre de son Défi 40, la Fureteuse fransaskoise, Nicole Lavergne-Smith, a eu la chance de visiter le ranch pour la première fois et de faire une visite en véhicule tout-terrain.


Le site est désigné bien patrimonial par la province. Les visiteurs y vivent des aventures à cheval, des visites guidées en VTT, des repas de style ranch et même de la poésie de cow-boy.

La première chose qui frappe en arrivant, c'est la beauté des paysages. La région est un mélange de plaines et de collines. Pour une saskatchewanaise qui habite au centre de la province, il s'agit là d'un paysage bien unique.

Une entreprise familiale

Scott et Thérèse Reesor m'accueillent dans l’édifice principal du ranch. Ils dirigent ce gîte touristique depuis vingt ans, succédant à la mère de Scott. Le ranch appartient à la famille Reesor depuis 1904.

Scott souhaite que le ranch demeure une entreprise familiale et que ses enfants continuent à accueillir les visiteurs pour encore de nombreuses années.

Thérèse et Scott debout devant le bar dans l'édifice principal.

Thérèse et Scott Reesor, les propriétaires du ranch.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Scott et Thérèse sont très accueillants. On se sent immédiatement bienvenu chez eux, comme si on faisait partie de la famille.

C’est l'heure du souper dès mon arrivée. Tous les invités mangent ensemble dans un grand édifice. Une partie de la réputation des Reesor vient du steak qu’ils servent.

Après le repas, on découvre le sens d'humour de Scott. Il nous partage des histoires et de la poésie de cowboy. Une habitude qui lui vient de sa mère, qui était également poète.

Il y a beaucoup de chalets à louer, mais je choisis de dormir dans la maison familiale des Reesor, un bâtiment qui a plus de cent ans.

La maison Reesor a un toit en métal rouge et il y a un vieux wagon stationné devant la maison.

La maison familiale Reesor.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Des vieilles reliques familiales se retrouvent partout dans la demeure. Entourée par les visages du passé, je pense à la riche histoire de la famille Reesor, et je suis incapable de dormir, malgré le lit particulièrement confortable.

Une chambre décorée dans un style de l'ancien temps.

Ma chambre au Reesor Ranch

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Le lendemain, on rencontre la mère de Thérèse, Diane Cadrin-Drapeau. Elle habite au ranch depuis 17 ans et aide à accueillir les touristes francophones. Thérèse elle-même parle français, mais est gênée de le faire.

Diane raconte que les invités sont souvent impressionnés quand ils rencontrent les chevaux et les autres animaux sur le site. Selon elle, plusieurs n’ont jamais vu un ranch et n’ont jamais rencontré de cowboys. C’est beaucoup d'ouvrage, mais c'est le fun aussi. Tu rencontres beaucoup de monde, dit-elle.

Une aventure en VTT

Je pars à l'aventure en VTT afin de découvrir le magnifique paysage de plus près. C’est un moyen de transport idéal pour en voir un maximum en peu de temps. Le fils de Thérèse et Scott, Jason Reesor, nous sert de guide.

Jason Reesor devant une vue pittoresque au ranch

Jason Reesor, le fils des propriétaires.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Les paysages sont extraordinaires. On y découvre notamment les falaises de conglomérat. Elles sont composées de roches rondes, soudées par un ciment naturel qui résiste à l'érosion.

Une image des falaises entourés de couleurs automnales.

Des falaises de conglomérat composées de roches rondes qui sont soudées ensemble par un ciment naturel qui résiste à l'érosion.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Lors de la balade, je rencontre Gérald Blouin et Lise Brisebois Blouin. C’est aussi leur première fois au ranch.

« Ça te ramène à la nature. C’est incroyable de voir qu’il y a des endroits comme ça qui existent en Saskatchewan. »

— Une citation de  Gérald Blouin

Après seulement une nuit et un jour, je réalise qu’il va falloir que je revienne pour explorer le ranch davantage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !