•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Instagram teste une fonction de notification pour signaler des problèmes

Les applications Facebook, Instagram et WhatsApp sur un écran de téléphone brisé.

Instagram a connu plusieurs pannes ces derniers jours.

Photo :  (Dado Ruvic/Reuters)

Radio-Canada

Quelques jours après les deux pannes qui ont perturbé les services du groupe Facebook, le réseau social Instagram a annoncé entrer en phase de test pour une fonctionnalité permettant d'avertir les internautes à même l’application en cas de panne ou de problèmes techniques.

La fonctionnalité sera testée aux États-Unis pendant quelques mois avant d'être offerte aux internautes d’autres pays, selon ce qu’a précisé Instagram dans un billet de blogue.

Le 4 octobre, une panne de près de sept heures a empêché les 3,5 milliards d'utilisateurs et utilisatrices des services de Facebook d'accéder à ses sites et applications, notamment WhatsApp, Instagram et Messenger.

Lundi, plusieurs internautes ont encore une fois rencontré des problèmes avec Instagram, selon le site de surveillance du web Downdetector.com.

Le géant des réseaux sociaux a été la cible de mèmes et de plaisanteries sur Twitter et TikTok à la suite des pannes des derniers jours.

Plus de transparence sur les signalements

La plateforme a également annoncé dans un billet de blogue qu’elle compte déployer une fonctionnalité qui permettra aux internautes de savoir plus facilement si leur compte Instagram est à risque d'être désactivé en raison de signalements.

Le groupe Facebook connaît des jours difficiles, alors que Frances Haugen, une ancienne employée devenue lanceuse d'alerte, a affirmé publiquement que l’entreprise privilégie le profit au détriment de la lutte contre les discours haineux et la désinformation.

La lanceuse d’alerte a fourni les documents à l'origine d'une enquête du Wall Street Journal et témoigné devant le Sénat américain sur les méfaits supposés d'Instagram sur les adolescentes. Elle a également accepté de rencontrer le conseil de surveillance de Facebook dans les semaines à venir pour lui faire part de ce qu'elle a appris en travaillant au sein de l'entreprise.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !