•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discours du Trône : le gouvernement de la N.-É. dévoile son plan pour la santé

Tim Houston en conférence de presse devant un drapeau de la Nouvelle-Écosse.

Tim Houston a mené sa campagne électorale sur l'amélioration du système de santé en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le lieutenant-gouverneur Arthur LeBlanc a lu le discours du Trône, mardi, devant les 55 députés élus le 17 août à l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse. Plus de la moitié du discours était consacrée à la santé.

Selon le discours du Trône, le gouvernement de Tim Houston appliquera les promesses contenues dans sa plateforme électorale en matière de santé, comme la reconnaissance des certificats de médecins formés à l'étranger, la création d'un fonds de pension pour les médecins à plein temps et l'offre de télémédecine pour les personnes qui attendent d'avoir un médecin de famille.

Les promesses en santé

  • Encourager financièrement les professionnels de la santé à venir ou à rester en Nouvelle-Écosse;

  • Permettre aux communautés locales de donner leur avis sur le recrutement;

  • Aider les médecins formés à l'étranger à obtenir leur certification en Nouvelle-Écosse;

  • Mettre en place un fonds de pension pour les médecins à plein temps;

  • Libérer des ambulances pour les urgences;

  • Allonger les horaires d'ouverture des salles d'opération.

Le gouvernement indique que le nouveau Bureau des professionnels de la santé a déjà permis à deux anesthésistes et un psychiatre de trouver un emploi au Cap-Breton et à deux médecins de famille de continuer à travailler à Halifax.

Concernant la santé mentale, le gouvernement veut permettre à ceux qui n'ont pas de prise en charge des soins de santé mentale par le biais de leur assurance d'y avoir accès grâce à un programme gouvernemental.

Nous nous engageons à créer le système de soutien à la santé mentale le plus progressiste au Canada.

Une citation de :Extrait du discours du Trône

Le discours du Trône évoque aussi la construction de nouvelles chambres individuelles dans les centres de soins de longue durée, l'amélioration des normes de soins et le recrutement de personnel dans ce secteur.

Le logement quasi absent

Le logement abordable n'est traité que dans un paragraphe du discours du Trône , s'est désolé le chef de l'opposition officielle, Iain Rankin.

Nous pousserons le gouvernement pour faire en sorte qu'il y ait au moins 100 logements pour ceux qui vivent dans la rue , a-t-il ajouté.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Gary Burrill, a accusé le nouveau gouvernement d'être déconnecté de la réalité.

Le mot logement n'apparaît qu'une fois, dans une seule phrase, quand il est dit qu'il y a une crise du logement en Nouvelle-Écosse. Allo, monsieur Houston! Il n'y a ni proposition, ni projet, ni plan , s'est-il exclamé devant les journalistes.

Nous avons un plan , a rétorqué Tim Houston en mêlée de presse. Nous discutons avec les personnes concernées pour que le travail soit réalisé. C'est un plan intégré donc je ne veux pas en révéler une partie plutôt qu'une autre, mais nous le présenterons dans les prochains jours.

Pour soutenir l'économie, le gouvernement de Tim Houston mettra en place le système de restitution d'une part de la taxe provinciale aux entreprises qui s'engageront à mieux payer leurs employés.

Dans le discours du Trône, le lieutenant-gouverneur a aussi rappelé la promesse du gouvernement progressiste-conservateur d'établir des dates fixes pour les élections provinciales en Nouvelle-Écosse.

L'Assemblée législative n'avait pas siégé au complet en présentiel depuis le début de la pandémie. Ainsi, mardi, les députés ont été invités à présenter une preuve de vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !