•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières doit en faire plus pour l’environnement, selon le conseiller Claude Ferron

Claude Ferron assis derrière le micro.

Le conseiller municipal du district des Rivières, Claude Ferron, lors de sa dernière séance du conseil municipal, le 5 octobre 2021.

Photo :  Capture d’écran - YouTube / Ville de Trois-Rivières

Radio-Canada

À moins d’un mois des élections municipales, le conseiller du district des Rivières à Trois-Rivières, Claude Ferron, a fait le bilan de son unique mandat autour de la table du conseil.

En entrevue à l’émission Toujours le matin, M. Ferron dit être content du travail qu’il a pu accomplir avec ses collègues du conseil municipal. Toutefois, il estime qu’il reste du travail à faire et que la Ville doit aller plus loin en ce qui concerne la lutte aux changements climatiques.

Selon lui, le réseau cyclable et le transport actif doivent être beaucoup plus développés, malgré des avancées intéressantes. Je pense qu’il faut mettre trois, quatre, cinq fois plus de kilomètres annuels, parce que c’est les changements climatiques qui nous demandent de faire ça aussi.

Les conseillers autour de la table n’ont pas tous cette vision-là, cette connaissance-là sur les changements climatiques.

Une citation de :Claude Ferron, conseiller du district des Rivières

Claude Ferron ne compte d’ailleurs pas donner son appui à un des candidats à la mairie de Trois-Rivières et déplore que ceux-ci ne comprennent pas les enjeux environnementaux.

C’est assez déroutant ce qu’il faut faire comme actions. Autant comme citoyen, mais comme gouvernement de proximité, c’est quand même colossal, ajoute-t-il.

Des points positifs

Il souligne des changements dans certaines façons de faire dans l’appareil municipal et des projets dont l’alignement général a été donné, comme l’accès à des données ouvertes pour les citoyens, mais qui restent toujours à être clairement définis. Claude Ferron a expliqué avoir toujours voulu faire en sorte que les citoyens aient la même information que les élus.

Le conseiller sortant évoque également un petit pas par en avant en matière de sécurité routière. C’est quand même quelque chose d’important qui a été fait au niveau des arbres décisionnels, au niveau de l’implantation de différentes mesures dans les quartiers, mais c’est bien beau mettre ça en place mais les prochains conseils ce qu’ils devront faire c’est minimalement associé un budget à cette thématique-là.

Même s’il se dit très serein avec sa décision de ne pas solliciter de nouveau mandat, M. Ferron ne ferme pas complètement la porte à une implication éventuelle en politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !