•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les festivaliers étaient au rendez-vous pour la 20e édition de La Virée Trad

Un groupe de musique joue sur la scène de La Virée Trad.

La Virée Trad est devenue une tradition depuis sa création en 2001 à Carleton-sur-Mer.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Radio-Canada

Le rendez-vous de musique traditionnelle a animé la ville de Carleton-sur-Mer durant la fin de semaine de l’Action de Grâce.

La Virée Trad a attiré quelques milliers de festivaliers au cours du week-end. Cela faisait deux ans que les festivaliers n’avaient pas pu se rassembler.

Pour sa 20e édition, l’événement a invité des figures emblématiques de musique traditionnelle. Les festivaliers ont pu profiter de la présence des Quatre Charbonniers, de la Nef, la Famille LeBlanc, Michel Faubert, Bon Débarras ou encore des Chauffeurs à pieds.

Le site où se déroule le festival La Virée Trad, à Carleton-sur-Mer. Devant, une affiche annonce le festival et derrière, on aperçoit des chapiteaux.

Le site extérieur permettait d'accueillir un maximum de 7 500 festivaliers selon les restrictions sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Spectacles à guichets fermés

Les organisateurs n'ont pas encore comptabilisé le nombre de visiteurs mais Samuel Téguel, coordonnateur du festival, dresse un bilan très positif cette édition.

Tous les spectacles, dit-il, ont été présentés à guichets fermés. Ça a été extraordinaire ! Ça a été bien au-delà des espérances du comité organisateur. Certaines jauges étaient un petit peu plus limitées qu’à l’habitude. Mais les restrictions pour le site extérieur étaient à 7500, donc ça nous a permis d’avoir des milliers de festivaliers présents sur le site.

Le protocole sanitaire a été très bien respecté par les festivaliers, ajoute le coordonnateur de l'événement.

La soirée s’est clôturée dimanche par le spectacle de La Traverse miraculeuse, présenté à l’église Saint-Joseph de Carleton, par les Quatre Charbonniers et La Nef. Les festivités se sont poursuivies au petit matin par un jam de musiciens mélangeant festivaliers et artistes.

Les groupes de musique traditionnelle La Nef et des 4 Charbonniers donnent un spectacle dans l’église Saint-Joseph de Carleton.

Le spectacle de La Nef et des 4 Charbonniers était présenté à l’église Saint-Joseph de Carleton dimanche 10 octobre.

Photo : Gracieuseté d'Estelle Marcoux

La transmission du patrimoine

Durant le festival, des producteurs agroalimentaires et des artisans de la Gaspésie animaient un grand marché public pour faire découvrir leurs produits.

Les festivaliers pouvaient aussi profiter d'ateliers pour s'initier à la podorythmie ou encore à la gigue.

Ce partage des traditions est une des missions du festival. On sait, souligne Samuel Téguel, que nos traditions ne demeurent vivantes que si elles continuent à jouer un rôle social et si elle continuent à se transmettre. On a la chance au Québec d’avoir une richesse des pratiques culturelles. Je dirais même qu'on observe un renouveau depuis certaines années au niveau de la musique et de la danse traditionnelle.

Pour le prouver, La Virée Trad enregistrait en 2009 son record d'achalandage avec la visite de 7500 festivaliers.

Une organisation complexe

C’était très complexe et pesant en termes organisationnels cette année admet Samuel Téguel. Les assouplissements annoncés par la ministre de la Culture, Nathalie Roy, quelques semaines avant l'événement, ont chamboulé les plans de salle que les organisateurs préparaient depuis deux mois.

Pour assurer la tenue de cette édition anniversaire, les organisateurs du festival ont pu compter sur le soutien du Conseil des arts du Québec et du ministère du Patrimoine canadien.

Un texte de Perrine Bullant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !