•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des détenus font la promotion de la réhabilitation avec des sacs réutilisables

L'entrée principale du Centre résidentiel communautaire (CRC) de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec.

Le Centre résidentiel communautaire (CRC) de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec est situé à Amos.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Radio-Canada

Des détenus hébergés au Centre résidentiel communautaire (CRC) de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec font la promotion de la réhabilitation avec la vente de sacs réutilisables dont ils ont créé l’habillage visuel.

On a parlé ensemble de la Semaine de la réhabilitation entre collègues. On s’est dit que ce serait vraiment cool que la population puisse voir à quel point nos résidents peuvent faire plein de choses et s’impliquer dans la communauté, parce que la clientèle judiciarisée, disons que ce n’est pas la plus populaire, si je puis me permettre, relate Maude Boyer, agente de programmes au CRC.

Le sac réutilisable porte la mention « Nous, tous ensemble! ». Les mots « changer les mentalités, une chance d'avancer, préjugés, créativité » sont inscrits en français et en anglais.

Les sacs sont en vente en ligne au coût de 12 dollars. Les acheteurs seront informés du moment et du lieu où ils pourront les récupérer dans la région lorsque la commande sera prête.

Photo : Gracieuseté

C’est ainsi que des sacs réutilisables seront vendus dans le cadre de la Semaine de la réhabilitation, qui débute le 12 octobre. Les profits de la vente et des dons qui seront reçus entre le 12 octobre et le 15 novembre dans le cadre de cette campagne seront remis au Centre de prévention du suicide d’Amos.

On a demandé à un des résidents qui est très bon en dessin et qui a plein de créativité, comme plein d’autres de nos résidents, de nous créer un logo. À partir de là, on a fondé la campagne, on a rejoint le Centre de prévention du suicide qui a été intéressé aussi par le projet, dont la mission nous rejoint aussi, soit de parler de santé psychologique, de saines habitudes de vie et de prévention du suicide, précise Mme Boyer.

D’un côté du sac, on retrouve des mots qu’évoque la réhabilitation pour les résidents, puis de l’autre, le logo créé par l’un d’eux. Il s’agit d’un parchemin avec une plume et les mots Nous, tous ensemble, traduit en anglais; Us, all together.

Quand on a parlé aux résidents, anglophones comme francophones, les deux nous ont dit la même chose. Le CRC, la réhabilitation, c’est nous, c’est nous ensemble. Ce n’est pas une bâtisse, c’est un travail d’équipe, ce sont les gars qui font vivre la maison, déclare Maude Boyer.

Le Centre résidentiel communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec est une maison de transition située à Amos. Elle offre aux détenus, tant ceux des pénitenciers fédéraux que des prisons provinciales, de faire un pas de plus dans leur cheminement vers leur réintégration sociale et leur réhabilitation. Il héberge plus de 70 personnes par année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !