•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un groupe de personnes patiente pour traverser la rue, tout juste devant l'église Sainte-Croix, à Tadoussac.

Les citoyens de Tadoussac pourront exercer leur droit de vote le 7 novembre prochain (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

C'est une course à deux candidats à la mairie de Tadoussac, en vue des élections municipales du 7 novembre prochain.

Charles Breton, le maire sortant de Tadoussac brigue un deuxième mandat contre son nouvel opposant Richard Therrien, qui a été conseiller du village pendant quelques années vers la fin des années 1980.

Charles Breton dit avoir longuement hésité avant de refaire le grand saut. Il a aussi attendu de voir qui se présentait pour les postes de conseillers avant de poser sa candidature. Si la majorité ne partage pas votre vision, et bien ça devient difficile, puis bon, on sait qu'en plus ce n'est pas une job de rêve, je pense que la dernière personne à qui on pense quand on se présente comme maire, c'est soi même!

Charles Breton, maire de Tadoussac.

Charles Breton, maire de Tadoussac

Photo : Radio-Canada

S'il est réélu, Charles Breton souhaite continuer certains dossiers, soit s'attaquer à l'érosion des berges dans la baie de Tadoussac. Il veut poursuivre l'implantation du programme de rénovation Destination Tadoussac en rénovant notamment à partir de la chapelle et le quai de la municipalité. Il espère aussi construire une bibliothèque et rendre disponibles plus de places de stationnement dans le village.

De son côté, Richard Therrien est aujourd'hui à la retraite après une carrière passée sur des navires. Il souhaite maintenant revenir en politique pour apporter du changement dans la municipalité. Richard Therrien dit avoir assisté à plusieurs séances du conseil municipal dans les derniers mois.

Richard Therrien regarde la caméra.

Richard Therrien se lance dans la course à la mairie de Tadoussac.

Photo : Gracieuseté Richard Therrien

Il désire d'abord poursuivre plusieurs projets tels que la deuxième phase du programme Destination Tadoussac, ainsi que refaire le système d'égouts du village.

Regroupement de commerçants

Richard Therrien dit avoir sondé les commerçants dans les dernières semaines, qui lui ont parlé du manque de logements pour les travailleurs étrangers. Il songe d'ailleurs à créer un regroupement de commerçants qui travailleraient de concert avec la municipalité pour améliorer leurs conditions.

Un genre de chambre de commerce.

Une citation de :Richard Therrien, candidat à la mairie de Tadoussac
Des touristes sur une terrasse.

Richard Therrien veut créer un regroupement de commerçants qui travaillera de concert avec la municipalité (archives).

Photo : Thomas Laberge

On est 800 de population, on est touristique, puis je pense que c'est le temps de travailler ensemble, puis de voir ce qu'il y a à faire à Tadoussac, lance Richard Therrien.

Le maire sortant, Charles Breton, soutient lui aussi que le manque de logements pour les travailleurs saisonniers et les résidents dans le village devra faire partie des priorités du prochain conseil.

Une taxe pour les touristes

Charles Breton désire également se pencher sur la création d'un système de redevance touristique, semblable à ce qui a été fait dans la ville de Percé.

On est chanceux, on a une industrie touristique qui est florissante, mais à la municipalité, on n'a pas de revenus directs de tout cet achalandage-là, explique le candidat.

On a des agents de stationnements, on a des toilettes publiques qui sont nettoyées 7 jours sur 7, il y a tout l'achalandage dans les rues, il y a l'usure des infrastructures, on est 780 [résidents] dans le fond pour supporter les infrastructures pour 4 à 5 000 personnes.

Une citation de :Charles Breton, maire sortant de Tadoussac et candidat à la mairie

Pont ou traversier sur la rivière Saguenay?

Pour ce qui est de la création d'un pont sur la rivière Saguenay, Charles Breton dit adopter une position neutre dans ce dossier. Toutefois, si le projet du pont venait à se concrétiser, il souhaite que des solutions soient trouvées pour les familles qui perdraient leur emploi.

Dans le dossier du traversier, le maire sortant espère qu'une nouvelle aire d'attente soit installée afin d'assurer la sécurité des usagers qui attendent avant de prendre la traverse.

Un navire sur la rivière Saguenay qui arrive bientôt au port, on peut voir de la brume autour du navire.

Le Armand Imbeau II enregistre un taux de fiabilité plus haut que le Jos Deschênes II depuis son arrivée à Tadoussac à la fin 2018.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Dans le fond, on ne veut pas être le mouton noir de la Côte-Nord et s'opposer pour s'opposer, je pense qu'on attend de voir ce qui va être proposé, où va être le pont, et puis est-ce qu'il va y avoir quelque chose de prévu pour les emplois qu'on va perdre à long terme, précise-t-il. Parce que vous savez, un petit village comme Tadoussac, 3-4 familles peuvent faire la différence [s'il y a] une école ou pas d'école.

Dans un monde idéal, il y aurait un traversier et un pont.

Une citation de :Charles Breton, maire sortant de Tadoussac et candidat

Richard Therrien se dit en faveur du projet de pont sur la rivière Saguenay, mais juge qu'il y a encore énormément de travail à faire avec Québec dans ce dossier.

Moi personnellement, je suis en faveur du pont.

Une citation de :Richard Therrien, candidat à la mairie de Tadoussac

En ce qui concerne les conseillers, deux conseillers ont été ré-élus sans opposition, il s'agit de Guy Therrien et de Mireille Pineault. Les quatre autres postes sont chacun convoités par deux candidats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !