•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cartes de vaccination ne réflètent pas le statut vaccinal de leurs détenteurs

Une employée tient une tablette électronique pour scanner un code QR sur le téléphone d'une cliente.

À partir du 24 octobre toute personne admissible au vaccin doit montrer qu'elle a reçu les deux doses du vaccin contre la COVID-19 pour accéder à certains endroits.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

À l’approche de la date du 24 octobre pour présenter les preuves de vaccination complète en Colombie-Britannique, certaines personnes constatent que leurs cartes de vaccination n'affichent pas qu’elles ont déjà reçu les deux doses de vaccin contre la COVID-19.

Dans quelques jours, les gens doivent présenter une preuve de vaccination complète pour manger au restaurant ou aller au cinéma. Mais ce ne sera pas facile pour tout le monde.

Ray Greene, un résident de Cobble Hill sur l’île de Vancouver qui est vacciné depuis le printemps, a constaté que sa carte numérique n'indiquait pas son statut vaccinal exact. L'attente pour la faire réparer est longue, dit-il.

 Ma première dose n'apparaît toujours pas sur mon passeport vaccinal, même si je l'ai reçue depuis des mois , a déclaré M. Greene. 

Il a signalé l'erreur il y a environ trois semaines, avec la promesse qu’elle serait corrigée dans un délai de quatre à sept jours, mais la carte de vaccination de M. Greene ne reflète toujours pas son statut vaccinal complet.

Pam Armstrong, qui vit à Nelson, en Colombie-Britannique, a rencontré les mêmes difficultés. Sa carte de vaccination n'affiche pas une des doses reçues.

Elle ne va pas souvent au restaurant ou à des concerts. Pour elle, même s’il n’y a pas d'urgence pour régler le problème, c’est encore un autre obstacle à franchir, alors qu'elle se sent déjà épuisée par la pandémie.

Je persisterai et j'obtiendrai le bon code, mais en attendant, j'en ai assez de m'inquiéter. Les deux années qui viennent de s'écouler ont été rudes et pourries.

À Alexis Creek, une autre localité de la province, Jesse Wilson a également constaté que son dossier de vaccination était incomplet lorsqu'il s'est connecté à l'application. 

L'application m'a tout de suite dit : "Vous êtes partiellement vacciné et elle a enregistré mon premier vaccin comme étant celui que j'ai reçu en juin et que je suis en retard pour mon deuxième vaccin. Et je me suis dit, ce n'est pas normal", a déclaré Jesse Wilson.

Il a essayé de faire corriger ce problème, mais cela fait deux semaines qu'il attend.

Une course contre la montre

Le premier ministre John Horgan a déclaré jeudi qu'il n'était pas au courant de problèmes généralisés concernant la carte de vaccination de la Colombie-Britannique. 

Le ministère de la Santé a fait savoir que depuis le lancement du système, 3200 appels ont été enregistrés par des personnes signalant un statut de vaccination incorrect. Cependant, un grand nombre de ces appels pourraient être des appels répétés.

D’autres personnes ont envoyé des courriels ou déposé des plaintes d'une autre manière.

Le ministère ne sait pas exactement combien de personnes sont confrontées à ce problème. 

Dans une déclaration écrite, le ministère a indiqué tous les efforts seront faits pour mettre à jour le dossier de vaccination d'une personne dans un délai de quatre à sept jours. Il a ajouté qu'environ la moitié des problèmes signalés depuis le lancement du système ont été résolus.

Le système de passeport vaccinal de la Colombie-Britannique est en vigueur depuis le 13 septembre. 

Selon John Horgan, 3,4 millions de personnes ont eu accès à leur carte de vaccination. 

Avec les informations de Rafferty Baker

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !