•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des récoltes exceptionnelles en Nouvelle-Écosse

Un homme cueille des pommes dans un verger.

Les pommiers de la ferme Lutz en Nouvelle-Écosse donnent une récolte particulièrement abondante cette année.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les agriculteurs de la vallée d'Annapolis en Nouvelle-Écosse ont connu une excellente saison et les récoltes sont abondantes. C'est un regain de confiance après l'incertitude et les défis des dernières années dans la région.

La famille Lutz cultive des pommes dans cette région. L’un de ses travailleurs étrangers temporaires, Rohan Thomas, explique que c’est la récolte la plus abondante qu’il a connue et qu’il travaille dans cette ferme depuis sept ans.

De grandes caisses remplies de pommes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ferme Lutz en Nouvelle-Écosse compte 700 caisses de pommes de plus qu'en 2020 pour un total d'environ 3000 caisses.

Photo : Radio-Canada

L’un des dirigeants de l’entreprise, Cassian Ferlatte, apporte des précisions. On a probablement 3000 boîtes cette année sur notre verger, dit-il.

La ferme compte ainsi 700 caisses de plus que l’année dernière, soit 200 tonnes de pommes de plus.

C’est la meilleure année depuis que j’ai commencé.

Une citation de :Cassian Ferlatte, Ferme familiale Lutz

La ferme s’est agrandie, ce qui explique en partie les récoltes abondantes. Mais pour connaître une si bonne année, il faut aussi des conditions météorologiques favorables.

Toutes les conditions ont été parfaites. On a eu beaucoup de soleil et la pluie qu’on avait besoin, affirme M. Ferlatte.

Les agriculteurs de la vallée d’Annapolis en général connaissent aussi une excellente année. Richard Melvin, cultivateur de choux-fleurs, affirme que c’est l’une des meilleures qu’il ait connue en 40 ans de métier. La région a reçu des pluies bien espacées et n’a pas subi de gel tardif ou précoce.

Deux travailleurs à côté d'un tracteur ramassent des choux-fleurs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La récolte de choux-fleurs va bon train cet automne dans la vallée d'Annapolis.

Photo : Radio-Canada

La famille Lutz se réjouit d’avoir pu compter sur ses travailleurs étrangers temporaires. Elle n’était pas certaine de pouvoir les faire venir plus tôt cette année à cause des exigences liées à la pandémie. Plusieurs agriculteurs dans la même situation étaient aussi inquiets.

C’était difficile pour tout le monde. On était vraiment heureux qu’ils pouvaient venir encore. On a besoin d’eux autres, affirme Cassian Ferlatte.

Ces travailleurs ont d’ailleurs reçu en Nouvelle-Écosse leur vaccin contre la COVID-19. Alors, l’année prochaine, ça va être plus facile quand ils arriveront, estime M. Ferlatte.

Ils n’auront pas manqué de travail cet automne.

D'après un reportage de Stéphanie Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !