•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Liban : incendie majeur maîtrisé dans une raffinerie du sud du pays

Englué dans une crise inédite, le Liban connaît depuis des mois des rationnements draconiens de courant et peine à importer du carburant.

Le réservoir de Zahrani en feu.

Les installations pétrolières de Zahrani distribuent au marché libanais environ 15% des besoins du pays en mazout.

Photo : AFP / Mahmoud Zayyat

Agence France-Presse

Les pompiers ont réussi lundi en milieu de journée à maîtriser un important incendie dans un réservoir d'essence de l'une des principales installations pétrolières du Liban, qui connaît une grave crise de carburants.

L'incendie s'est déclaré à 8 h dans un réservoir relevant de l'armée libanaise à Zahrani dans le sud du pays, consumant 250 000 litres d'essence, selon le ministre de l'Énergie, Walid Fayad, qui s'est rendu sur les lieux.

Selon un photographe de l'AFP sur place, les pompiers ont réussi à circonscrire l'incendie – qui n'a pas fait de victime – quatre heures plus tard, avant qu'il ne s'étende aux réservoirs voisins.

L'incendie a été maîtrisé, a annoncé aux médias le directeur général de la Défense civile, Raymond Khattar.

L'armée avait bloqué les accès menant aux installations situées à une cinquantaine de kilomètres au sud de Beyrouth, empêchant les habitants de s'y approcher. La route côtière reliant la capitale au sud du Liban a également été coupée.

Des pompiers autour du réservoir en feu.

L'incendie s'est déclaré dans un réservoir relevant de l'armée libanaise à Zahrani, dans le sud du Liban.

Photo : AFP / Mahmoud Zayyat

Selon le directeur des installations de Zahrani, Ziad al-Zein, l'incendie s'est produit alors que le réservoir était en train d'être vidé, après que les responsables ont constaté une anomalie.

Nous avons remarqué hier que le toit du réservoir était incliné, et avons commencé immédiatement en matinée à transférer le carburant, estimant qu'un court-circuit aurait pu se produire.

Il a ajouté qu'une catastrophe aurait pu se produire si le feu avait gagné les réservoirs voisins.

Graves pénuries de carburant

Le ministre de l'Énergie a appelé à attendre les résultats de l'enquête pour savoir si le sinistre s'est produit par accident ou s'il y avait un responsable.

Le photographe de l'AFP avait vu les flammes s'élevant du réservoir, formant un grand champignon noir au-dessus de la région.

J'ai entendu une grosse explosion avant que l'incendie ne se déclenche, a déclaré à l'AFP un agriculteur travaillant dans une plantation voisine.

Les installations pétrolières de Zahrani sont mitoyennes de la centrale électrique du même nom, et distribuent au marché libanais environ 15 % des besoins du pays en mazout.

Englué dans une crise socio-économique inédite, qualifiée par la Banque mondiale d'une des pires dans l'histoire du monde depuis 1850, le Liban connaît depuis des mois de graves pénuries de carburant.

Depuis la fin de la guerre civile, nous n'avons jamais réussi à obtenir de l'électricité 24 h sur 24, témoigne la libanaise Julie Tegho Bou Nassif, au micro de l'émission Tout un matin.

« Ce que nous vivons aujourd'hui, c'est la conséquence de cette oligarchie au pouvoir qui n'arrive pas à gérer, ni à mettre en place un plan pour l'électricité. »

— Une citation de  Julie Tegho Bou Nassif, professeure

Les rationnements quotidiens du courant électrique culminent à plus de 22 heures par jour, et l'État peine à importer du carburant, sur fond d'une dégringolade historique de la monnaie nationale et d'un assèchement des devises étrangères.

Samedi, tout le réseau électrique a arrêté de fonctionner faute de carburant, selon la compagnie nationale Électricité du Liban (EDL), avant que le courant ne soit très partiellement rétabli grâce aux réserves de carburant de l'armée libanaise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !