•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey : 580 jours plus tard, les 67 d’Ottawa retrouvent leurs partisans

Un match disputé à la Place TD, à Ottawa.

Les Ottaviens recevaient la visite des Frontenacs de Kingston pour l'occasion.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

Nouvelle saison, nouvel entraîneur-chef et beaucoup de nouveaux joueurs. Le visage des 67 d'Ottawa a énormément changé depuis la dernière fois que l'équipe a pu jouer devant ses partisans à la Place TD. C'est que pas moins de 580 jours se sont écoulés depuis cette dernière rencontre.

C'était le 10 mars 2020. Les Ottaviens n'avaient fait qu'une bouchée des IceDogs de Niagara dans une victoire de 9 à 1. Plusieurs analystes considéraient alors les 67 comme la meilleure équipe junior au pays. Puis, la pandémie les a empêchés de le prouver hors de tout doute.

Depuis, Marco Rossi, Jack Quinn, Noel Hoefenmayer, Cédrick Andrée et les autres anciennes vedettes de l'équipe sont passés à une autre étape. C'est maintenant une équipe en reconstruction qui se retrouve sur la patinoire de la Place TD. Dave Cameron est derrière le banc, alors qu'André Tourigny est désormais l'entraîneur-chef des Coyotes de l'Arizona.

Pour leur premier test de la saison à domicile, dimanche, les 67 ont vaincu les Frontenacs de Kingston 3 à 2 grâce à une performance inspirée. Les visiteurs les avaient humiliés 8 à 1, vendredi soir, en levée de rideau de la nouvelle saison de la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL).

Quand tu perds, parfois c'est mieux que ce soit par la marque de 8 à 1. Par la suite, les joueurs sont plus attentifs aux consignes de l'entraîneur et leur fierté s'assure que ça ne se reproduise plus, a soutenu Dave Cameron, après la rencontre.

Vsevolod Gaidamak a ouvert la marque pour les « Barber Poles » après seulement 80 secondes de jeu. Les deux équipes sont rentrées au vestiaire avec une égalité de 2 à 2 après 20 minutes de jeu. Le deuxième engagement a été sans histoire, puis Jack Beck a scellé l'issue du match en troisième période.

Par ailleurs, Shane Wright, qui est pressenti comme le premier choix au total du prochain repêchage de la LNH, a inscrit le premier but des Frontenacs.

La présence des partisans nous donne du momentum. Quand l'adversaire marque, c'est le silence total et, à notre prochaine présence, c'est la foule la plus bruyante. Les fans nous aident beaucoup et on est allé chercher la victoire juste pour eux, a déclaré l'auteur du but vainqueur après la rencontre.

Des gradins remplis à la Place TD, Ottawa.

La Place TD peut désormais faire salle comble en raison d'assouplissements entrés en vigueur dans la nuit de vendredi à samedi.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

Les gradins n'étaient pas remplis pour ce grand retour du hockey junior dans la capitale, malgré le fait que l'Ontario ne limite plus le nombre de partisans vaccinés pouvant assister à des événements sportifs. Dans tous les cas, les 2519 spectateurs qui étaient sur place avaient le sourire qui transparaissait à travers leur masque.

Depuis deux ans, je m'ennuie de l'atmosphère, des fans, du hockey et des joueurs, a confié Trevor Charlebois, qui soutient l'équipe depuis 2004.

C'est bizarre de porter un masque pour être en sécurité, mais ça fait du bien d'être de retour. Je m'ennuyais des joueurs, a renchéri Charles Colyer, un autre partisan des 67.

Les hommes de Dave Cameron concluent leur fin de semaine de l'Action de grâce avec un duel à domicile contre les Generals d'Oshawa, lundi après-midi, à 14 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !