•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une lutte à trois pour la mairie de Godbout

Godbout, en octobre 2021.

Godbout.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Plusieurs municipalités de l'Est-du-Québec ont déjà élu leur nouveau maire ou mairesse sans opposition. Toutefois, dans le village de Godbout, trois personnes briguent les suffrages pour la mairie.

Dans ce village de moins de 300 habitants, le maire sortant, Jean-Yves Bouffard, tente d'obtenir un deuxième mandat. Il souhaite terminer l'acquisition du camping de l'estuaire et s’attaquer à la réfection du quai municipal.

Il faut arranger la descente à l'eau parce qu'elle n'est vraiment pas fonctionnelle. Les vagues rentrent puis elles ensablent à toutes les fois. À toutes les grandes marées, il faut envoyer un tracteur pour nettoyer. Ça pas de bon sens, on devrait le faire autrement, laisse-t-il tomber. M. Bouffard souhaite également l'implantation d'une station-service et d'un dépanneur.

On n'a pas besoin d'avoir tous les produits. Pas besoin d'avoir 56 sortes de petits pois. Une sorte de canne, c'est suffisant. Puis des produits de la mer. On a des artisans locaux pour faire de bons produits.

Une citation de :Jean-Yves Bouffard, maire sortant de Godbout
Jean-Yves Bouffard prend la pause sur les berges de Godbout.

Jean-Yves Bouffard, maire sortant de Godbout. (archives)

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix

Celui qui a été maire de Godbout entre 2009 et 2013, aspire à revenir sur la scène politique. Alain Labrie espère remettre son chapeau de maire pour retaper Godbout au grand complet, dit-il.

Ses projets vont du quai municipal, au mur d'escalade dans le parc pour enfant, en passant par l'enrochement de la petite rivière Godbout. Faire de l'exercice sur une affaire qui est toute rouillé, ou aller là où le gazon est trop long, un moment donné, ça a besoin d'un entretien et il faut que ça reste propre, plaide M. Labrie.

M. Labrie souhaite également ramener la fête au village.

Le candidat à la mairie de Godbout, Alain Labrie.

Le candidat à la mairie de Godbout, Alain Labrie.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Où les gens pourront pourront sortir pour s'amuser et se parler. Pour se rencontrer, au fond.

Une citation de :Alain Labrie, candidat à la mairie de Godbout

La candidate France Caron souhaite, elle, apporter un vent de fraîcheur dans le village.

La Godboutoise est sortante d’un poste de conseillère pour la municipalité et également directrice de la Corporation du Phare de Pointe-des-Monts.

France Caron promet une saine gestion des finances municipales si elle est élue, davantage de formation pour les conseillers du village pour développer leurs compétences, la mise sur pied d'un comité de loisirs pour faire revivre Godbout et d'adopter une politique pour les aînés afin d'assurer leur développement social et communautaire.

France Caron sourit à la caméra.

La candidate à la mairie de Godbout, France Caron.

Photo : Gracieuseté de France Caron

En plus de vouloir tourner la page sur les anciennes administrations du village, France Caron soutient qu'une femme mairesse peut apporter un regard différent.

Je suis convaincue, et on en parle de plus en plus, que c'est bien qu'il y ait plusieurs femmes dans le milieu politique, qu'il y ait de plus en plus de femmes, indique la candidate. Les gens me connaissent aussi parce que depuis 15 ans, je m'implique beaucoup, je suis très engagée envers mon milieu de vie. Ils me connaissent aussi par toute mon expérience en tant qu'administrateur, je pense que là je serais prête à relever ce défi.

Comme ces deux opposants dans la course à la mairie, soit le maire sortant Jean-Yves Bouffard, et l'ancien maire de 2009 Alain Labrie, France Caron veut elle aussi réfectionner le quai municipal.

Finalement, France Caron désire améliorer les attraits touristiques du village.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !