•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après Little Mosque on the Prairie, Zarqa Nawaz prépare une nouvelle série télé

Zarqa Nawaz saute sur un banc dans un parc.

Zarqa Nawaz est la conceptrice de ZARQA, une comédie qu'elle a écrite pour la télévision et dans laquelle elle interprète le personnage principal.

Photo : Gracieuseté Zarqa Nawaz

Radio-Canada

Zarqa Nawaz, la créatrice de Little Mosque on the Prairie, sera de retour sur le petit écran l’été prochain, dans une nouvelle comédie diffusée sur CBC intitulée ZARQA.

Zarqa Nawaz est la créatrice, la showrunner et la vedette de cette série qui porte sur une femme musulmane divorcée. Zarqa, le personnage principal, apprend que son ex-mari épouse une instructrice de yoga blanche qui a la moitié de son âge. En réaction, elle décide de trouver un homme pour l’accompagner aux noces.

Zarqa Nawaz explique que cette série lui permet d’étendre l'éventail des fictions portant sur les musulmans disponibles sur les ondes de la télévision canadienne.

Je regardais des séries comme Workin’Moms et Divorce. Toutes ces histoires portent sur des femmes célibataires ou divorcées, mais elles sont toutes blanches, dit-elle.

Et je me suis rendu compte qu’il n’y a pas beaucoup de séries qui montrent des musulmanes se débattant avec ces mêmes défis. Le plus souvent, les comédiennes musulmanes personnifient des réfugiées ou les femmes de terroristes. C’est un spectre très étroit de personnalités.

Et si, s’est-elle demandé, j’explorais l’avenue du divorce chez les musulmanes?

Dans la série, le personnage de Zarqa trouve un homme pour l’accompagner au mariage de son ex-mari sur une application de rencontres.

Cet homme est tellement excité d’avoir un rendez-vous! explique Zarqa Nawaz. Et il n’a jamais rencontré de musulmane auparavant.

Et c’est là, dit-elle, que les ennuis commencent.

Si le personnage principal porte son prénom, Zarqa Nawaz précise que la série est une fiction, pas un documentaire ni une autobiographie.

Little Mosque on the prairie avait été la révélation de la saison télévisuelle canadienne-anglaise, au moment de sa diffusion en 2007. Plus de deux millions de téléspectateurs avaient suivi le premier épisode de la deuxième saison en 2008.

La version française, La petite mosquée dans la prairie, avait été diffusée dès le printemps 2008 sur les ondes de Radio-Canada.

Avec les informations de Julia Peterson et Saskatchewan Weekend

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !