•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pression monte pour relancer les vols internationaux à l’aéroport de Kelowna

Un avion sur le tarmac d'un aéroport.

En 2019, deux millions de passagers sont passés par l’Aéroport international de Kelowna, l’un des plus fréquentés au pays.

Photo : Kelowna International Airport/Twitter

Radio-Canada

Des responsables touristiques de l’Intérieur de la Colombie-Britannique demandent à Ottawa d’autoriser à nouveau les vols internationaux depuis l'Aéroport international de Kelowna (YLW) en raison des millions de dollars de revenus qui risquent de ne pas se matérialiser sans cette mesure.

Depuis que le gouvernement fédéral a interdit ces vols pour aider à endiguer la pandémie, l’aéroport a perdu plus de 2,5 millions de dollars. Auparavant, ces vols représentaient jusqu’à 30 % du trafic de l’aéroport.

Des millions de dollars supplémentaires risquent également de disparaître à tout jamais si les vols à destination de Cancún au Mexique et de Varadero à Cuba, par exemple, n’obtiennent pas le feu vert de Transports Canada, estime Sam Sammadar, le directeur de l’aéroport de Kelowna.

Si nous n’obtenons pas une réponse du gouvernement fédéral sous peu, nous risquons de perdre ces vols et nous n’allons pas les revoir de sitôt.

Une citation de :Sam Sammadar, directeur de l'aéroport de Kelowna

De nombreux vacanciers étrangers qui veulent éviter de rater leur avion ou de faire de longues queues à l’aéroport de Vancouver empruntent des vols directs entre Seattle et Kelowna afin de se rendre dans des stations de ski de l'Intérieur plus agréablement, comme celle de Big White.

Nous voulons relancer la reprise de l’économie, mais je crois que l’on est coincé dans un cafouillis bureaucratique , estime Michael Ballingall, vice-président principal de Big White.

Avant la pandémie, l’aéroport de Kelowna était au palmarès des 10 aéroports les plus achalandés du pays. Il est désormais le seul de ce classement à ne pas accueillir des vols en provenance de l'étranger.

Dans un communiqué, Transports Canada dit qu’un retour de vols internationaux dans des aéroports régionaux comme celui de Kelowna est envisagé, mais ne dit pas quand un tel retour à la normale pourrait avoir lieu.

En date de vendredi, la Régie de santé de l’Intérieur a indiqué que la région dénombre 1129 cas actifs de la COVID-19, soit 19 % des cas de la maladie enregistrés dans l’ensemble de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !