•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un concours en ligne pour encourager la vaccination à l’Université de Moncton

Une main tenant une seringue s'approche d'un bras pour administrer un vaccin.

Des bourses et des cartes visas prépayées totalisant 4800 $ seront tirés d’ici le 10 novembre.

Photo : getty images/istockphoto / AtlasStudio

Radio-Canada

L’Université de Moncton a lancé le concours VACCI-BOURSES ÉTUDIANTES sur les médias sociaux la semaine dernière. Cette initiative a pour objectif de sensibiliser et encourager la vaccination auprès de la population étudiante.

Une bourse de 2000 $, une bourse de 1000 $ et huit cartes VISA prépayées d’une valeur de 200 $ chacune seront tirées au hasard.

La directrice des communications de l’Université de Moncton, campus de Moncton, Pascale Paulin, indique que l’objectif principal du concours est d’amener les étudiants qui sont pleinement vaccinés à en informer l’établissement.

Il s’est passé plusieurs choses depuis la rentrée [et] ce n’est pas facile pour tout le monde […] les gens sont fatigués. Les gens ont aussi tendance à ne pas vouloir en parler, dit-elle. On essayait de trouver quelque chose qui allait [les] encourager. Qui allait être positif.

Elle ajoute que l’Université de Moncton souhaite ainsi récompenser les jeunes ayant posé les gestes que les autorités publiques demandent.

Pour participer, les étudiants n’ont qu’à montrer leur preuve de vaccination au comptoir du service aux étudiants.

Dans notre système informatique, on va aller mettre une petite étoile à côté du nom pour dire : cette personne-là est pleinement vaccinée, et ce n’est pas plus compliqué que cela, vous êtes inscrit au concours, explique-t-elle.

Les gens qui l’ont déjà fait avant que le concours soit lancé sont également automatiquement inscrits au tirage.

L’écart entre les deux tirages qui auront lieu respectivement les 14 octobre et 10 novembre permet aux étudiants non vaccinés de recevoir leurs deux doses pour participer au concours.

Les premiers chiffres du taux de participation seront communiqués dès le 18 octobre.

Pascale Paulin s’attend à un haut taux de vaccination dans les campus universitaires.

Une initiative qui plait à la FÉÉCUM

Bien que la Fédération des étudiants et des étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FÉÉCUM) n’ait pas été consultée, sa présidente, Mathilde Thériault, voit le concours d’un très bon œil.

C’est une surprise assez plaisante, affirme-t-elle. C’est encourageant que l’Université ait pris cette initiative-là pour encourager les étudiants à se faire vacciner, surtout avec les dernières données qu’on voit avec les cas qui augmentent dernièrement.

Mathilde Thériault indique que selon les dernières données reçues, seulement 77 % des étudiants avaient montré leur preuve de vaccination aux services aux étudiants.

Donc le 23 % qu’ils restent, soit qu’ils ne sont pas vaccinés ou n’ont pas encore montré leur preuve de vaccination, avance-t-elle.

Des avis d’exposition à la COVID-19 ont d’ailleurs été signalés aux trois campus de l’Université de Moncton la semaine dernière.

Le centre étudiant du campus universitaire de Moncton de l'Université de Moncton.

Le centre étudiant du campus universitaire de Moncton de l'Université de Moncton.

Photo : Radio-Canada

Mathilde Thériault déclare qu’elle et son conseil exécutif ont reçu beaucoup d’écho d’étudiants disant ne pas se sentir en sécurité sur le campus de Moncton, en raison de la quatrième vague.

Il y a beaucoup moins de trafic que dans mes années d’études précédentes, dit-elle. Les étudiants vont à leur cours et partent directement chez eux, ils ne vont pas rester sur le campus comme il le faisait peut-être habituellement.

Selon Mathilde Thériault, le concours est un pas dans la bonne direction pour un environnement étudiant plus sécuritaire.

Dès le 15 octobre, le personnel et les étudiants des trois campus devront être pleinement vaccinés. Sinon, ils devront passer des tests rapides régulièrement.

Avec les informations de Margaud Castadère-Ayçoberry et de l'émission de radio l'heure de pointe Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !