•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les touristes s’accrochent à Percé, même à l’automne

Un bateau plein de touristes et, en arrière-plan, le rocher Percé.

Des touristes convergent encore en direction du rocher Percé, appareil photo à la main.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Radio-Canada

Le long week-end de l’Action de grâce signifie la fin de la saison touristique estivale, à Percé. Les visiteurs sont toutefois encore assez nombreux à profiter des décors qu'offre la Gaspésie lors de la saison automnale.

Les touristes sont arrivés avec plusieurs semaines d’avance à Percé, cette année. Le mois de juin a d’ailleurs été remarquable.

Des visiteurs qui convergent toujours vers la capitale touristique de la Gaspésie semblent vouloir faire durer le plaisir en prolongeant la saison touristique estivale.

Mon voyage de noces, je l’ai fait ici, mais je ne m’en rappelais plus tellement. Ça fait longtemps! C’est super, c’est calme et c’est de toute beauté, commente une dame rencontrée sur place, fort heureuse d’avoir opté pour un séjour en automne.

Un autre passant rencontré par Radio-Canada était lui aussi très heureux de son choix. Il faut dire que dame Nature a été généreuse, samedi, en fait de conditions météorologiques. On n’est pas venus cet été parce qu'il y avait trop de gens. On a attendu plus tard cet automne, indique-t-il.

Des touristes sur le quai de Percé.

Les petits et grands sont encore nombreux sur le quai de Percé.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Les visiteurs en provenance de l'étranger ont été visiblement peu nombreux à converger vers la destination touristique puisque voyager en ces temps de pandémie demeure ardu.

Ce n’était pas simple de venir, confirme une touriste d’origine française, qui a néanmoins opté pour des vacances à Percé. On est vaccinés et on doit montrer patte blanche, poursuit la touriste.

Les bateaux transportent encore les touristes à l'île Bonaventure, mais pas pour très longtemps. Les entrepreneurs de ce secteur d’activités ont réduit la cadence depuis quelques jours.

Le rocher Percé, en gros plan.

Le rocher Percé demeure une attraction fort populaire.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Lundi, c’est la dernière journée pour aller à l’île, confirme Julien Cloutier, propriétaire des Croisières Julien Cloutier. Il continuera ses activités par la suite en faisant le tour des lieux prisés par les visiteurs. Nous avons des réservations jusqu’au 20 octobre, explique M. Cloutier, qui a bien l’intention de les honorer.

Plusieurs commerces de Percé ont fermé boutique il y a déjà belle lurette, notamment en raison de la rareté de main-d’œuvre qui frappe de plein fouet l’industrie touristique.

C’est affreux pour les entreprises, les motels et les restaurants. Moi, je n’ai jamais vu ça. Ma famille est impliquée dans mon entreprise. Une chance!

Une citation de :Julien Cloutier, propriétaire des Croisières Julien Cloutier

Selon les données préliminaires, l’été 2021 aura été de loin supérieur à 2019 pour ce qui est de la fréquentation en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Les statistiques colligées par le ministère du Tourisme révèlent que tout l’Est-du-Québec a connu une hausse importante de l’achalandage dans ses établissements d'hébergement touristique cet été.

Selon le reportage de Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !