•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Randy Bachman retrouve à Tokyo une guitare volée qu’il a cherchée pendant 45 ans

Randy Bachman montre une guitare orange de style western.

Randy Bachman montre la guitare Gretsch très semblable à celle qui lui a été volée et qu'il échangera au musicien japonais Takeshi pour retrouver enfin la sienne.

Photo : Gracieuseté Randy Bachman

Radio-Canada

L'ancien guitariste des Guess Who Randy Bachman a cherché partout une précieuse guitare qu’on lui a volée il y a plus de 40 ans. Et c’est grâce à un logiciel de reconnaissance faciale qu’elle a finalement été identifiée.

Pendant 45 ans, Randy Bachman a tenté de combler le vide laissé par cette guitare volée dans un hôtel de Toronto en 1976. Cet instrument, c’était LA guitare avec laquelle il a composé ses pièces les plus emblématiques, dont American Woman avec les Guess Who : une Gretsch 6120 Chet Atkins 1957, un modèle de type western, de couleur orange, avec des capteurs noirs de marque DeArmond.

Mais, vol de guitare ou pas, il faut bien… taking care of business, comme dit la chanson. L’ancien membre de Bachman Turner Overdrive a acheté des centaines de guitares Gretsch depuis cette date, mais n’a jamais été capable de trouver le modèle volé.

En 1976, il se trouvait à Toronto pour travailler à un album pour Bachman Turner Overdrive. La guitare est disparue au moment où l’équipe quittait l’hôtel et réglait la facture à la réception.

Randy Bachman avait pourtant l’habitude d’en prendre le plus grand soin.

Je plaçais cette guitare dans son étui, puis dans un sac et je l’entourais d’une chaîne de 12 pieds, du genre de celles utilisées par les camions de remorquage,a-t-il raconté en entrevue, vendredi, depuis Sydney où il habite en Colombie-Britannique.

Je déposais la guitare près de la toilette dans la salle de bain, j’entourais la chaîne autour de la poignée de l’étui, puis autour de l’étui et deux fois autour de la toilette, et je verrouillais la chaîne deux fois. Et donc si quelqu’un voulait la voler, il devait arracher la toilette du sol.

Ce jour-là, la guitare avait été déposée dans la chambre d’hôtel avec tout le reste des bagages. Pendant les cinq minutes nécessaires pour régler la note, elle est disparue.

C’était juste terrible, se souvient-il. J’ai littéralement pleuré toute la nuit. J’adorais cette guitare.

En dépit de l’aide de la Gendarmerie royale du Canada et de revendeurs d’instruments rétro partout en Amérique du Nord, sa quête pour retrouver la fameuse guitare n’avait rien donné. Jusqu’à tout récemment.

La guitare a refait surface à Tokyo. Et c’est grâce à un logiciel de reconnaissance faciale qu’elle a été identifiée.

Une histoire de pandémie

Pandémie oblige, Randy Bachman était à la maison et enregistrait des vidéos sur YouTube quand il a reçu un courriel provenant de White Rock en Colombie-Britannique. Son auteur disait avoir retrouvé la guitare Gretsch.

Il m’a dit avoir fait une reconnaissance faciale de ma guitare, raconte Randy Bachman. Je lui ai dit : mais de quoi tu parles? "On le fait pour les visages", m’a-t-il répondu. "Et la guitare a une face, non"?

L’homme lui a envoyé une vidéo datant de Noël 2019, dans laquelle le musicien pop Takeshi joue de cette guitare. Le logiciel de reconnaissance a réagi sur une marque plus pâle de la guitare, qui est en fait un nœud dans le bois.

Randy Bachman l’a reconnue tout de suite.

Des souvenirs de jeunesse

L’histoire d’amour de Randy Bachman avec cette guitare remonte à sa jeunesse dans les rues de Winnipeg, au Manitoba. Et à la boutique Winnipeg Piano de l'avenue Portage.

J’y allais tous les samedis et je regardais la vitrine. Je restais là pendant une heure, et puis j’allais voir à travers la fenêtre latérale et je regardais encore une autre heure, et ensuite Neil Young me rejoignait et il regardait aussi pendant une heure. Pouvez-vous croire ça?

Plus tard, Randy Bachman a acheté une des guitares en vente dans la boutique. Mais ce n’était pas un bon choix et il l’a échangée après le lancement du premier album des Guess Who, Shakin’All Over. Il a acheté celle qu’il a ensuite tenté de retrouver partout si longtemps.

Randy Bachman joue sur la guitare qu'on lui a volée en 1976.

Sur cette image tirée de la vidéo des Guess Who pour la chanson Lookin' Out for Number 1, on voit Randy Bachman jouer de sa fameuse guitare en 1975.

Photo : Gracieuseté Randy Bachman

Un échange de guitares orange

Koko, le fils de sa partenaire, a vécu au Japon jusqu'à l'âge de 16 ans. Comme il parle japonais, il a servi d’interprète entre Randy Bachman et Takeshi, pendant les heures de conversation qu’il leur a fallu pour en arriver à une entente.

Takeshi, qui avait acheté la guitare dans un magasin d’instruments de musique de Tokyo, a accepté de l’échanger contre une autre guitare Gretsch.

Quand j’ai gratté cette guitare dans le magasin de Tokyo, j’ai senti que c’était mon destin. Je l’ai achetée tout de suite sur l'impulsion du moment, raconte-t-il dans une déclaration écrite.

Je suis honoré et fier d’être celui qui peut finalement retourner cette guitare à son propriétaire, le rockstar Randy Bachman, qui l’a cherchée pendant presque un demi-siècle, et je suis reconnaissant de ce miracle qui se produit dans chacune de nos vies.

Randy Bachman a dû trouver une guitare qui se rapproche le plus possible de l’instrument original pour obtenir l’échange. Il a contacté Gary's Classic Guitars, en Ohio, qui avait un modèle Gretsch 6120 Chet Atkins 1957 de la même couleur orange, et dont le numéro de série est presque identique, avec seulement deux chiffres de différence. Il l’a achetée.

Quand il pourra voyager en toute sécurité, Randy Bachman se rendra au Japon pour faire l’échange et récupérer la guitare qu’il a achetée il y a si longtemps dans une boutique de Winnipeg.

Il s’attend à ressentir une très grande émotion. Je suis pas mal certain que je vais fondre en larmes.

Avec les informations Karen Pauls et Nathan Liewicki

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !