•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’anciens policiers recrutés pour faire appliquer les règles sanitaires en Saskatchewan

Le Dr Johnmark Opondo,debout, en train d eparler dans un micro avec des drapeaux à l'arrière.

Le Dr Johnmark Opondo, médecin hygiéniste à l'Autorité de la Santé de la Saskatchewan informe que la province s'apprête à recruter des policiers à la retraite pour prêter main-forte aux inspecteurs chargés de l'application des ordonnances sanitaires.

Photo :  CBC / Don Somers

Radio-Canada

La Saskatchewan s'apprête à recruter d’anciens policiers afin de combler le déficit d’inspecteurs de la santé publique chargés d’appliquer les règles sanitaires dans la province, a informé un responsable de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) lors d’une rencontre.

Jeudi, le médecin hygiéniste à la Autorité de la santé de la Saskatchewan, le Dr Johnmark Opondo a laissé entendre qu'une équipe d'exécution est en train d'être mise en place par le ministère de la Santé. Elle aura pour rôle d'aider les inspecteurs de la santé publique à régler les plaintes de non-conformité au masquage et les plaintes de non-conformité à la vaccination émanant d'entreprises ou du public.

L'équipe est un groupe de policiers à la retraite qui vont vraiment nous aider, en particulier là où nous manquons d'inspecteurs de la santé publique, a précisé le Dr Opondo à l'occasion d’une assemblée publique de la Autorité de la santé de la Saskatchewan sur les nouvelles stratégies de la province face à la COVID-19.

Outre le recrutement d’anciens policiers, l'autorité sanitaire prépare également un centre d'isolement sécurisé à l'Hôpital de la Saskatchewan à North Battleford, a déclaré M. Opondo.

M. Opondo a déclaré qu'il faudra jusqu'à trois semaines pour que le nouveau centre soit installé et doté d'un personnel complet.

Lorsqu'ils seront prêts à recevoir des clients, nous travaillerons de la même manière que lors de la troisième vague, a déclaré Opondo.

Les inspecteurs de la santé publique et la police, une fois que le médecin hygiéniste aura signé le formulaire d'isolement sécurisé, participeront à l'aide au transport et au déplacement des personnes dans le centre d'isolement sécurisé.

CBC a précédemment rapporté que des personnes que les contrevenants aux mesures en matière d’isolement détenus à Saskatoon avaient été envoyés à North Battleford, mais l'emplacement précis n’avait pas été divulgué.

M. Opondo a ajouté que la province dispose d'un site web où les gens peuvent remplir un formulaire pour informer les fonctionnaires des personnes qui ne respecteraient pas les ordres de santé publique.

Actuellement, les Saskatchewanais doivent porter un masque dans tous les lieux publics. Ils doivent également présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19 ou un test négatif s'ils souhaitent accéder à certains commerces ou lieux non essentiels.

La province a aussi récemment rétabli l'obligation pour les personnes infectées de s'isoler pendant 10 jours. Les contacts étroits qui ne sont pas vaccinés doivent s'isoler pendant 14 jours.

Avec les informations de Guy Quenneville

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !