•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des membres de Genesis atteints de la COVID-19

Les trois hommes sourient.

Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford.

Photo : Genesis

Agence France-Presse

Genesis a dû reporter les derniers concerts au Royaume-Uni de sa tournée The Last Domino? Tour en raison de cas de COVID-19 au sein du groupe mené par le chanteur Phil Collins.

Les quatre concerts restants au Royaume-Uni étaient prévus vendredi soir à Glasgow et les 11, 12 et 13 octobre à Londres.

Suivant les recommandations du gouvernement, c'est avec grand regret que les quatre derniers concerts [...] ont dû être annulés en raison de tests positifs à la COVID-19 au sein du groupe, a annoncé Genesis dans un communiqué, sans plus de précisions.

Nous travaillons pour les reprogrammer dès que possible et annoncerons les nouvelles dates sur notre site et nos réseaux sociaux, a ajouté le groupe britannique, précisant que tous les billets resteront valides et que leurs détenteurs seront contactés par leurs fournisseurs.

Impatient de remonter sur scène, le groupe s'est dit effondré par la nouvelle, tout en assurant que la sécurité du public et de l'équipe de la tournée est prioritaire.

À Montréal en novembre

Entamée le 20 septembre à Birmingham, la tournée du groupe comprend 16 dates au Royaume-Uni et 21 aux États-Unis et au Canada − entre le 15 novembre et le 16 décembre. Des représentations sont prévues au Centre Bell, à Montréal, les 22 et 23 novembre.

C'est la première fois depuis 14 ans que Phil Collins, Tony Banks et Mike Rutherford, tous trois jeunes septuagénaires, remontent sur scène. Ils sont rejoints à la batterie par Nicholas, le fils de Phil Collins, âgé de 20 ans.

Historiquement batteur en plus d'être chanteur du groupe, Phil Collins est empêché de reprendre les baguettes en raison d'un problème de nerfs. Il a chanté assis pour certains des concerts.

Genesis, qui a signé une multitude de succès parmi lesquels I Can't Dance, Mama ou Invisible Touch, s'est d'abord illustré comme l'un des pionniers du rock progressif, avant de négocier au fil des années un virage vers le pop-rock. Il a été formé en 1967 et rejoint en 1970 par Phil Collins, à la batterie puis au chant après le départ de Peter Gabriel en 1975.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !