•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université Laval plébiscitée par les étudiants, sauf pour la vie en résidence

Le pavillon Louis-Jacques-Casault, sur le campus de l'Université Laval.

Le pavillon Louis-Jacques-Casault, sur le campus de l'Université Laval

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Laval se hisse au deuxième rang parmi les 15 plus grandes universités de recherches du Canada en matière de satisfaction étudiante, selon le classement annuel du magazine Maclean’s. Par contre, l’institution de Québec termine bonne dernière en ce qui a trait à la vie au sein des résidences.

Le magazine anglophone a recueilli l’opinion de 19 000 étudiants et étudiantes de partout au Canada pour déterminer son palmarès. Il s’agit d’une tradition pour la publication, qui classe les universités canadiennes depuis 1991.

Cette année, l’Université Laval (UL) améliore sa cote et gagne deux rangs au classement général, terminant au 9e rang, ex aequo avec l’Université de Montréal. L’an dernier, l’institution de Québec était exclue du top 10, pointant au 11e échelon du palmarès.

Les trois premières marches du podium appartiennent encore cette année aux universités McGill, de Toronto et à UBC, en Colombie-Britannique.

Les étudiants qui ont répondu au sondage en ligne devaient s’exprimer sur différents enjeux qui rythment leur vie universitaire, comme la qualité de l’enseignement et des pédagogues, les activités extracurriculaires, les soins en santé mentale et, nouvelle catégorie cette année, la sensibilité aux enjeux autochtones.

Laval se classe au dernier rang du classement en ce qui a trait à la vie en résidence et au 11e concernant la promotion des Premières Nations. Par contre, l’UL s’illustre en matière d’expérience pédagogique et en prévention des agressions sexuelles, où les étudiants lui accordent le deuxième rang.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !