•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les experts perplexes face à la présence de baleines dans la baie des Chaleurs

Une baleine échouée sur la rive de la baie des Chaleurs.

Une baleine échouée sur la rive de la baie des Chaleurs.

Photo : Avec la gracieuseté de la Marine Animal Response Society

Radio-Canada

La présence de deux baleines à bec communes dans la baie des Chaleurs le mois dernier, à des centaines de kilomètres de l’endroit où elles doivent habituellement se trouver, rend plusieurs experts perplexes.

Les deux mammifères se sont échoués à deux reprises sur la rive en septembre 2021 et l’un des deux est finalement décédé.

La directrice générale de la Marine Animal Response Society, Tonya Wimmer, a reçu des images des deux baleines lors de cet incident.

La première chose que nous avons notée, c’est que ces animaux ne correspondaient à rien de ce que nous avions vraiment connu dans cette région auparavant, dit-elle. Cela a donc soulevé de nombreuses questions quant à la raison pour laquelle ces animaux se trouvaient ici.

Il arrive parfois que des animaux se déplacent ou s’égarent, souligne Tonya Wimmer. Mais là, c’est un peu un cas extrême pour cette espèce.

Cette espèce en péril vit généralement dans des eaux profondes d’au moins 1000 mètres.

Elles sont parfois observées au large de l’île de Sable et au large de Terre-Neuve-et-Labrador dans le détroit de Davis, mais elles ne s’aventurent habituellement pas plus près des provinces des Maritimes.

Échouage par mésaventure ?

Ces mammifères sont considérés comme une espèce en péril.

La pathologiste de la faune au Réseau canadien pour la santé de la faune, la Dre Laura Bourque, a également été surprise de la présence de ces mammifères dans la baie des Chaleurs.

Elle décrit leur espèce comme étant énigmatique.

On ne sait pas grand-chose de leur biologie, de leur écologie et de tout le reste. Ils sont donc un peu mystérieux , dit-elle.

Deux baleines très près de la rive

Les deux baleines dans les eaux de la baie des Chaleurs, en septembre 2021.

Photo : Gracieuseté Sherri Morrison

Dre Bourque a pratiqué une nécropsie sur la baleine morte le mois dernier.

Elle affirme qu’il n’y avait pas de signes apparents de traumatisme, d’enchevêtrement de pêche ou de maladie infectieuse chronique.

La Dre Laura Bourque croit pour le moment qu’il s’agit d’un d’un cas d’échouage par mésaventure, et qu’il est possible que quelque chose dans l’environnement normal de ces baleines ait pu les pousser à se déplacer.

Le rapport final de la nécropsie ne sera pas terminé avant plusieurs semaines.

Avec les informations de Lauren Bird de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !