•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

24 % plus de chirurgies en attente dans la région qu’avant la pandémie

Le chirurgien ramasse un instrument chirurgical sur le plateau. Le chirurgien se prépare pour la chirurgie en salle d'opération. Il est à l'hôpital.

L'hôpital de Chicoutimi dispose de 10 salles d'opération présentement, soit trois de plus que cet été.

Photo : Getty Images / Morsa Images

Michel Gaudreau

À la mi-septembre, 5360 patients étaient en attente d'une chirurgie au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce qui est une augmentation de 24 % depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Par ailleurs, 1900 chirurgies comptent une période d'attente dépassant six mois. Les chirurgies thoraciques, vasculaires, urologiques, générales et orthopédiques représentent à elles près de la moitié des chirurgies en attente depuis plus de six mois.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean précise toutefois que tous les cas urgents, semi-urgents et oncologiques sont opérés dans les délais prescrits.

Une rencontre a eu lieu récemment avec les chirurgiens de l'hôpital de Chicoutimi pour maximiser l'utilisation du temps opératoire.

L'hôpital dispose de 10 salles d'opération présentement, soit trois de plus que cet été. De plus, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux a recours au secteur privé pour diminuer les délais d'attente pour certaines chirurgies, comme la cataracte par exemple.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !