•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination obligatoire pour voyager pourrait ne pas s’appliquer partout dans le Nord

Rankin Inlet.

Rankin Inlet, au Nunavut, est l'une des 182 collectivités difficiles d'accès où une exemption à la vaccination obligatoire pourrait s'appliquer.

Photo :  Radio-Canada / Matisse Harvey

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral travaille sur des exemptions à sa nouvelle politique de vaccination obligatoire, pour les personnes vivant dans des collectivités éloignées, dont beaucoup ne sont accessibles que par les airs. Des compagnies aériennes affirment en effet que cette obligation n'est pas adaptée aux réalités du Nord.

Au total, 182 collectivités sont considérées, par Transports Canada ou les provinces et territoires, comme éloignées. Dans la grande majorité, ces collectivités sont si isolées qu'elles ne peuvent être atteintes que par avion et les services essentiels comme les visites médicales ne sont accessibles par aucun autre moyen de transport.

C’est ce qui inquiète James Heidema, le président-directeur général de Northwestern Air Lease, une compagnie qui dessert le nord de l’Alberta et le sud des Territoires du Nord-Ouest et de nombreuses collectivités isolées comme Fort Chipewyan.

Nous assurons un certain nombre de voyages pour raisons médicales. Des passagers allant à Edmonton ou Yellowknife pour des soins, des traitements, des opérations, et certains d’entre eux ne peuvent pas être vaccinés à cause de leurs maladies, leurs conditions médicales.

Une citation de :James Heidema, président-directeur général de Northwestern Air Lease

Il dit n’avoir aucune information de la part de Transports Canada ou du gouvernement concernant les exemptions. Pour l’heure, nous devrions leur refuser l’accès à bord.

Pour Kyle Newhook, directeur des opérations et pilote pour North-Wright Airways, les mesures doivent être adaptées aux réalités de la région.

Voler dans le Nord est plus une façon de vivre et un impératif plutôt qu’un choix parce que nous n’avons pas de routes. Passer par les airs est le seul moyen d’aller d’un endroit à l’autre dans l'Arctique.

Une citation de :Kyle Newhook, directeur des opérations et pilote, North-Wright Airways

Il assure que la sécurité est toujours la priorité de la compagnie, mais explique que s’il pouvait demander une seule chose à Transports Canada, ce serait de toujours réévaluer la façon de mettre en place leurs mesures lorsqu’il s’agit du Nord plutôt que de mettre tout le monde dans le même panier, car le Nord ne fonctionne pas de la même façon que le Sud, souligne-t-il.

Joe Sparling, président d’Air North, affirme que ce n'était qu'une question de temps avant que les passagers des compagnies aériennes soient obligés d’être complètement vaccinés et rappelle que c’est le cas pour plus de 80 % de la population du Yukon.

La plupart de ces voyageurs se sentiront probablement plus à l'aise de savoir qu'ils sont assis à côté de personnes vaccinées, donc je pense que nous allons faire tout ce qu'on nous demande de faire lorsque les règles du gouvernement seront publiées.

Une citation de :Joe Sparling, président d'Air North

Il ajoute qu'il pense que les nouvelles règles seront bonnes pour l'industrie du transport aérien.

Au Nunavut, Canadian North explique qu’en tant que compagnie régulée de manière fédérale, elle aura l’obligation de se plier aux règles. Kevin Kablutsiak, directeur du marketing et des communications pour la compagnie, explique que dès novembre tous les employés et personnes souhaitant travailler pour Canadian North devront être pleinement vaccinés.

Avec les informations de La Presse canadienne et Claudiane Samson

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !