•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vote par anticipation pour les élections municipales explose en Alberta

Un homme ouvre une porte où est posée une affiche disant qu'il s'agit d'un bureau de vote qui est ouvert de 8 à 20 heures.

Les élections municipales sont prévues le 18 octobre.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Les Calgariens et les Edmontoniens se sont rendus aux urnes en grand nombre depuis lundi, premier jour du vote par anticipation pour les élections municipales. Après trois jours, comparativement aux chiffres de 2017 pour la même période, le nombre de votes par anticipation a été multiplié par quatre à Edmonton et par trois à Calgary.

En 2017, après le quatrième jour de vote par anticipation à Calgary, le nombre total de votes s'élevait à 44 268.

Cette année, 42 505 personnes avaient déjà voté par anticipation après les deux premières journées seulement. Après le quatrième jour, 81 271 personnes avaient voté en tout.

Selon Lori Williams, professeure en sciences politiques à l'Université Mount Royal, ces élections font partie des élections municipales les plus intéressantes depuis des décennies, ce qui explique en partie le nombre record de votes par anticipation.

Les courses à la mairie sont plus ouvertes et plus compétitives, les enjeux, notamment ceux des conseils scolaires, sont plus intéressants et, enfin, les référendums sont très importants, explique-t-elle.

Lorsqu'une course est plus compétitive, les gens sont motivés pour voter.

Une citation de :Lori Williams, professeure en sciences politiques à l'Université Mount Royal

Toutefois, pour certaines personnes, cette complexité pourrait en revanche être décourageant, selon elle.

Vote par anticipation : une occasion

Lori Williams pense que la prise de conscience de la possibilité de voter par anticipation et la pandémie de la COVID-19 sont également des facteurs dans l'augmentation du nombre de votes par anticipation lors de ces élections.

Lori Williams.

La politologue de l'Université Mount Royal Lori Williams opte régulièrement pour le vote par anticipation.

Photo : Radio-Canada

La participation anticipée a augmenté au fil du temps à tous les niveaux d'élections, car [les différents ordres de gouvernement] offrent plus d'occasions aux gens de participer au vote, explique Lori Williams.

Nous avons compris, lors des élections fédérales, que le vote par anticipation était en très forte hausse parce que les gens se sentent plus à l'aise dans des bureaux de vote calmes, avec moins de monde, explique celle qui vote elle-même par anticipation pour ces raisons-là.

Même si le taux de participation au vote par anticipation est prometteur, cela ne permet pas pour autant d'interpréter quelque tendance ou résultat que ce soit. L’augmentation de ce taux de votes anticipés n’est pas forcément un signe que l’abstention va diminuer, dit la politologue.

D’autres influences

Les élections fédérales qui se sont terminées il y a à peine deux semaines n’ont pas d’incidence majeure sur le taux de participation, la politologue estimant qu’elles sont déjà dans le rétroviseur des électeurs.

Depuis que les élections fédérales se sont terminées, les gens ont eu le temps de rediriger leur attention vers la course aux municipales, analyse-t-elle.

Elle pense que la longue fin de semaine de l’Action de grâce jouera certainement un rôle dans ces élections, car les discussions devraient au moins porter en partie sur ce sujet.

Les conversations avec les amis, la famille et les voisins peuvent avoir un effet sur comment, pour qui ou pour quoi les gens ont l'intention de voter, explique-t-elle.

Lori Williams rappelle que le message le plus important, selon elle, c’est d’aller voter, car chaque vote compte.

Des victoires peuvent se jouer à 12 votes près.

Une citation de :Lori Williams, professeure en sciences politiques à l'Université Mount Royal

Le vote par anticipation se termine dimanche. Cette fin de semaine, les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 19 h samedi et jusqu'à 15 h dimanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !