•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tribunal autorise le dépouillement judiciaire dans Brome-Missisquoi

Une pancarte de la libérale Pascale St-Onge et une de la bloquiste Marilou Alarie.

Pascale St-Onge a remporté Brome-Missisquoi avec moins de 200 voix sur la bloquiste Marilou Alarie.

Photo : Radio-Canada / André Vuillemin

Radio-Canada

Le dépouillement judiciaire dans Brome-Missisquoi aura lieu le 12 octobre prochain. La Cour supérieure du district de Bedford a rendu sa décision vendredi matin, et acquiesce à la demande du Bloc québécois.

Le dépouillement s'effectuera à Cowansville, en présence de représentants du tribunal et des deux partis politiques en litige, soit le Bloc québécois et le Parti libéral.

Il y a des étapes supplémentaires de vérification, explique la candidate bloquiste Marilou Alarie, qui avait justifié la demande de second dépouillement par une soixantaine d'irrégularités relevées à la suite des élections. Quand on dépose une requête, il faut des motifs valables. C'est ce que le juge a évalué et on connaît la décision aujourd'hui.

Selon Marilou Alarie, on peut compter trois jours au total avant que ne soit rendue la décision finale.

Je suis contente de passer à une prochaine étape. Je pense que pour tous les partis, c'est bien de travailler avec des résultats finaux et tout le monde attend ces résultats pour avancer.

Une citation de :Marilou Alarie, candidate bloquiste dans Brome-Missisquoi

Par voie de communiqué, la candidate élue dans Brome-Missisquoi, Pascale Saint-Onge, souligne avoir pris connaissance de la décision du juge et assure que toute l’équipe offrira sa collaboration dans le cadre de ce processus. Il en va de la confiance des citoyens et citoyennes envers leurs institutions démocratiques.

Marilou Alarie menait par une mince majorité à l'issue de la soirée électorale. À la suite du dépouillement du vote postal, c’est finalement Pascale St-Onge qui a remporté la circonscription par 186 voix, sa victoire ayant été confirmée trois jours après l’élection.

En raison de cette faible majorité, et de certaines irrégularités, le Bloc avait par la suite déposé la demande de dépouillement judiciaire, le 29 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !