•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Train léger : de nouvelles images des dommages causés par le déraillement

Un groupe de personnes portant des vestes de sécurité et des masques, sur les rails, devant un train léger à l'arrêt.

Les membres de plusieurs équipes impliquées dans l'enquête sur le déraillement (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a publié, jeudi, de nouvelles photos montrant les dommages causés par le déraillement du train léger survenu le 19 septembre. L’incident a causé la fermeture de la ligne de la Confédération. Le BST a aussi fourni une mise à jour des détails de son enquête.

Au moment de l’incident, le train se dirigeait en direction ouest avec 12 passagers à son bord. Le BST avait expliqué qu’il avait déraillé avant d’arriver à la gare Tremblay et avait traversé un pont ferroviaire alors qu’une roue n’était pas sur la voie.

Les enquêteurs ont également publié de nouvelles descriptions et photos des événements. Ils ont trouvé du gravier entourant des rails (ballast) déplacés, des dommages mécaniques laissés par une composante indéterminée du train à la station Saint-Laurent située à un arrêt à l’est.

La fréquence des marques d’impact a légèrement augmenté à l’approche de l’extrémité est de la station Tremblay, indique le BST dans sa mise à jour.

Photo de l'état des lieux avec une analyse du BST.

Les rails étaient aussi endommagés à la gare, rapporte le BST.

Photo : Bureau de la sécurité des transports

Des éraflures sur le côté du quai nord de la station Tremblay et des dommages similaires autour de la partie du train où la roue a déraillé ont été constatés.

Les rails étaient aussi endommagés à la gare, rapporte le Bureau de la sécurité des transports.

Le train a aussi heurté un mât de signal et un appareil de chauffage d’aiguillage avant que les freins d’urgence ne soient actionnés.

À la hauteur du mât de signal, la voie s’était déformée à la suite du déraillement, indique l’agence fédérale. Les roues avaient heurté et/ou cisaillé les boulons du côté sud de tous les joints du rail protecteur sud.

Photo de l'état des lieux avec une analyse du BST.

Cette photo du BST montre de l'équipement détruit à la suite du déraillement.

Photo : Bureau de la sécurité des transports

Des photos, dont certaines provenant de la mise à jour, montrent des parties du côté du train arraché et une fenêtre endommagée.

On a signalé aucune manœuvre inhabituelle du train et aucune anomalie de la voie n’a été observée avant le passage du train [alors qu’il quittait la station Tremblay], a déclaré le BST.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !