•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débordements après le match Panda : trois personnes accusées

Une voiture renversée entourée de débris.

Un résident de l'avenue Russell a photographié une voiture qui a été renversée lors de l'émeute.

Photo : Gracieuseté : Stephen Higham

Radio-Canada

Trois personnes qui ont participé aux débordements qui ont suivi la présentation du match Panda, samedi à Ottawa, font face à des accusations.

Trois hommes, deux âgés de 20 ans d’Ottawa et un autre de 22 ans de Haliburton, ont été accusés respectivement d'un acte de méfait de plus de 5000 $ et d'un acte de participation à un rassemblement illégal, en vertu du Code criminel du Canada, a fait savoir le Service de police d'Ottawa (SPO), jeudi, en début de soirée.

Au cours de la semaine, les enquêteurs de la Section centrale des enquêtes criminelles du corps policier ont identifié 10 personnes qui ont participé à ces débordements survenus dans le quartier Côte-de-Sable à la suite de la victoire de 19 à 17 des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa sur leurs grands rivaux des Ravens de Carleton à la Place TD.

Des jeunes s'amusent sur le toit d'un véhicule.

Près de 2000 personnes ont célébré la victoire des Gee-Gees dans les rues d'Ottawa (archives).

Photo : S.B.

En début de semaine, la police a diffusé les images de dizaines de participants en sollicitant l’aide du public pour mettre des noms sur ces visages. Jeudi, de nouvelles photos ont été envoyées aux médias et publiées sur la page web créée à cet effet (Nouvelle fenêtre).

Comment aider l’enquête policière?

À l’heure actuelle, il y a près de 40 personnes que la police tente d’identifier.

L'enquête se poursuit et les enquêteurs passent en revue les images et les vidéos soumises au Service de police d'Ottawa ou obtenues par les agents à partir de vidéos de surveillance ou de médias sociaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !