•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Microbrasseurs recherchés pour sauver un bâtiment patrimonial en Beauce

Un étroit bâtiment jaune datant du XIXe siècle.

La Ville de Saint-Joseph-de-Beauce croit qu'une microbrasserie serait le projet idéal pour sauver la vieille sellerie.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Vous rêvez de démarrer votre propre microbrasserie? Saint-Joseph-de-Beauce pourrait être le lieu pour le faire. La Ville est à la recherche de projets pour sauver un atelier de sellerie datant du XIXe siècle.

L’atelier a été acquis par la Municipalité après les inondations du printemps 2019. Il appartenait anciennement à Georges Garneau, un maréchal-ferrant.

C'est une belle position pour une microbrasserie en raison de la structure du bâtiment et de son architecture. Il existe très peu au Québec de ce type de bâtiment qui sont originaux et encore debout. Ça ferait quelque chose de vraiment spécial, affirme le maire sortant, Pierre Gilbert.

La maison qui était sur le même terrain a dû être démolie, trop endommagée par les crues de la rivière. La sellerie était surélevée par rapport à la maison. Lors des inondations, la plupart du temps, la maison était inondée, mais pas la sellerie, explique M. Gilbert.

Cyclotourisme

En plus de son histoire et de son architecture uniques, la situation géographique du bâtiment pourrait attirer les entrepreneurs, selon la Ville.

La piste cyclable qui permettra de relier Saint-Lambert-de-Lauzon à Saint-Georges.

La piste cyclable permettra de relier Saint-Lambert-de-Lauzon à Saint-Georges.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

La sellerie est au cœur du site patrimonial de Saint-Joseph-de-Beauce et à quelques dizaines de mètres d’une piste cyclable qui longe la rivière Chaudière. Des travaux sont d’ailleurs en cours pour prolonger ce tronçon.

On va pouvoir partir de Saint-Lambert et aller jusqu'à Saint-Georges en vélo. Ça va sûrement créer du cyclotourisme qui sera intéressant, précise le politicien.

Projet privé

Un appel de propositions est officiellement lancé par la Ville. Les personnes intéressées à déposer un projet ont jusqu’au 15 décembre pour le faire.

Les microbrasseries ont augmenté énormément leurs parts de marché au Québec. Si on peut faciliter la réalisation d'un projet, quel qu'il soit, c'est certain que le conseil municipal va appuyer le promoteur, assure M. Gilbert.

Le maire sortant précise cependant que tous les types de projets seront considérés. Il pourrait aussi s’agir d’un restaurant, d’une boutique ou d’un musée des anciens métiers, cite le politicien en exemple.

Le bâtiment est près d'une piste cyclable.

Le bâtiment est près d'une piste cyclable.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

L’objectif est de donner une deuxième vie au bâtiment et d’éviter sa démolition. On veut le préserver grâce à un projet privé. Les gens qui voulaient le préserver seront contents et les autres ne paieront pas de taxes pour ça, conclut M. Gilbert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !