•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première pelletée de terre pour la reconstruction du Centre culturel La Ronde

Chargement de l’image

Une première pelletée de terre symbolique et très attendue pour la communauté francophone de Timmins.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Radio-Canada

Une première pelletée de terre marque le coup d’envoi officiel des travaux du Centre culturel La Ronde à Timmins.

La reconstruction se fait sur le site initial de l’organisme francophone, à l'angle du boulevard Algonquin Est et de la rue Mountjoy Nord, avec un nouvel entrepreneur.

Cette première pelletée terre devait avoir initialement lieu en 2020. La directrice générale, Lisa Bertrand explique que la pandémie a engendré une augmentation des coûts qui a poussé l’organisme à la retarder d’un an.

Chargement de l’image

Josée Duquette assure la présidence par intérim du Centre culturel La Ronde de Timmins depuis que Ernest Plante a démissionné.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

L’entreprise de construction qui avait initialement été choisie respectait le budget de 6,5 millions de dollars il y a quatre ans, mais ce n'est plus le cas à ce jour, soutient Josée Duquette, la présidente par intérim.

« Si on regarde cette année, avec l’inflation, les coûts étaient maintenant 9 ou 10 millions. C’était rendu vraiment trop cher.  »

— Une citation de  Josée Duquette, présidente par intérim, Centre culturel La Ronde

L’organisme francophone se tourne désormais vers la compagnie A3 Construction Inc. et des ajustements seront apportés aux plans architecturaux.

La superficie restera d'environ 930 mètres carrés, assure Josée Duquette. L’édifice abritera les bureaux administratifs, une salle de spectacle, un bar et des salles pouvant servir aux différents services offerts par l’organisme. Je ne suis pas convaincue qu’on va avoir notre belle façade en vitre, cite-t-elle en exemple de compromis que l’organisme devra faire.

Les travaux devraient s’étaler sur huit mois, soit de mars à décembre 2022. D’ici à ce que le sol gèle, l’entrepreneur préparera le terrain pour les fondations.

Les portes doivent ouvrir en janvier 2023. La directrice générale, Lisa Bertrand, se réjouit. Elle songe déjà à des festivités d’envergure pour le carnaval d’hiver 2023 afin de célébrer la grande ouverture du nouvel édifice.

Le coût total du projet est de 6,5 millions. Il manque encore un million dans les coffres de l’organisme. Le Centre culturel La Ronde espère obtenir des subventions supplémentaires une fois la construction entamée et continuer ses collectes de dons.

Un incendie criminel en 2015 dans le restaurant La Chaumière avait endommagé l'ancien bâtiment. Il a dû être démoli en 2017.

Entre-temps, le Centre Culturel La Ronde s'est temporairement installé dans l'ancienne école catholique Saint-Charles située au 120 avenue Kent, soit à moins d'un kilomètre du site originel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !