•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Caron veut faire du centre-ville de Rimouski le « Quartier de la culture »

Le visage de Guy Caron en gros plan

Le candidat à la mairie veut régler le dossier de la cathédrale en agissant comme médiateur.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Le candidat à la mairie de Rimouski aux élections municipales du 7 novembre dit vouloir donner un grand coup de barre pour dynamiser le cœur de la ville.

En conférence de presse ce jeudi, Guy Caron a dévoilé ses intentions pour la mise en valeur de Rimouski, s'il est élu comme prochain maire.

Au premier chef, il souhaite doter la ville d'un quartier qui mettrait la culture bas-laurentienne à l'honneur, s'inspirant du concept du Quartier des spectacles de Montréal.

« La culture, c'est exprimer ce que nous sommes [...] et ce que nous voulons devenir également. »

— Une citation de  Guy Caron, candidat à la mairie de Rimouski

Il propose ainsi de transformer le stationnement des Anciens combattants en un espace vert. Le candidat souligne être conscient de la nécessité d'un espace de stationnement au centre-ville, et se dit favorable à la construction d'un stationnement étagé derrière la salle de spectacle.

Il indique du même souffle qu'une étude doit être tenue pour déterminer plus précisément les besoins avant d'aller plus loin.

Le stationnement de la Place des Anciens Combattants.

La Place des Anciens Combattants est actuellement occupée en partie par un stationnement.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Médiateur pour le dossier de la cathédrale

Guy Caron se propose aussi d'agir comme médiateur dans le conflit opposant l'Archevêché de Rimouski et la Fabrique Saint-Germain concernant le sort de la cathédrale rimouskoise.

Le candidat croit pouvoir réussir là où d'autres maires ont échoué, soit de trouver un terrain d'entente sur la mission future du bâtiment et les travaux de mise à niveau qui doivent être exécutés. Il souhaite qu'une entente soit trouvée hors cour, alors que le conflit entre les deux parties s'empêtre dans des démarches judiciaires.

Le litige juridique qui oppose le Diocèse de Rimouski et la Fabrique Saint-Germain empêche la réhabilitation de la cathédrale, fermée depuis 2014. En juillet dernier, la dernière tentative d'entente à l'amiable a été avortée.

Façade de la Cathédrale de Rimouski vu à partir du stationnement de la Place des Anciens Combattants.

La Cathédrale de Rimouski figure parmi les sites patrimoniaux les plus menacés au pays.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail Laplante

Guy Caron est favorable qu'une partie de la cathédrale ait une vocation culturelle, mais il assure que, s'il est élu, la Ville n'investira pas un sou tant que le soutien financier de l'Archevêché et des deux paliers de gouvernement sera pas confirmé.

Pour convaincre les électeurs qu'il peut faire avancer ce dossier, l'homme politique réfère à l'expérience tirée de ses deux mandats en tant que député fédéral dans Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques. J'ai travaillé avec l'Archevêché, j'ai travaillé avec la Fabrique dans les huit dernières années, souligne l'ex-député. Ils me connaissent. Ils savent que j'ai une capacité de rassembler.

Si le projet de Quartier de la culture voit le jour, le candidat souligne qu'il est prêt à y réserver une place à la Coopérative Paradis, si les membres de l'organisme exprimaient un désir de s'y établir. peu importe leur choix, parce que c'est leur choix au bout du compte où ils veulent s'installer, explique-t-il, je vais les appuyer.

Avec les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !