•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Action Gatineau présente une série d’engagements pour la vie de quartier

Le logo du parti politique municipal sur fond bleu foncé.

Action Gatineau veut investir 20M$ de plus pour les infrastructures sportives et communautaires (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

La cheffe d’Action Gatineau, Maude Marquis-Bissonnette, a présenté, en conférence de presse jeudi, une série d’engagements visant à améliorer la qualité de vie des résidents.

Avec une enveloppe de 1,8 million de dollars, la candidate à la mairie de Gatineau souhaite doter la municipalité d’activités hivernales et d’animations à longueur d’année.

Son équipe s’engage aussi à préserver le service de camp de jour et d’augmenter de 10 % son budget pour créer 250 nouvelles places.

Au chapitre des infrastructures sportives et communautaires, Action Gatineau dit vouloir rattraper le retard. Pour y arriver, les coffres y étant dédiés seraient augmentés de 20 millions de dollars.

Ce montant devrait, entre autres, permettre la préparation pour la construction d’un complexe multiglaces dans l’est de la Ville, dans le secteur de Buckingham et Masson-Angers, où les besoins sont criants aux dires du conseiller sortant de Buckingham, Martin Lajeunesse, qui a été président la Commission des sports, des loisirs et de la vie communautaire au cours du dernier mandat.

Mme Marquis-Bissonnette a aussi mentionné les besoins en services aquatiques dans le secteur de Hull et dans l’ouest de la Ville.

Le parti s’engage aussi à rendre les parcs et lieux de rassemblements des quartiers plus conviviaux et inclusifs en passant notamment par l’ajout de mobilier répondant aux besoins des différents groupes d’âge ou en allongeant les heures d’ouverture des centres communautaires en saison estivale.

Je pense que les sommes qu’on annonce sont quand même substantielles [...] Ça permet concrètement d’améliorer la qualité de vie des citoyens, a mis de l’avant Mme Marquis-Bissonnette. Quand on parle de croissance démographique des infrastructures qui ne suivent pas au même rythme, ça, c’est un exemple concret de solutions qu’on veut mettre en œuvre pour répondre aux besoins.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !