•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winneway aura son service de police autochtone

Pendant la semaine culturelle, presque toutes les institutions de Winneway sont fermées. Seul le centre de santé demeure ouvert en cas d'urgence.

Pendant la semaine culturelle, presque toutes les institutions de Winneway sont fermées. Seul le centre de santé demeure ouvert en cas d'urgence.

Photo : Radio-Canada

Tanya Neveu

La demande de la communauté de Winneway a été entendue par Québec. Le gouvernement a confirmé qu'il mettait en place un comité dont le mandat est de mettre en place un projet de desserte policière autochtone.

En attendant la réalisation finale de cette nouvelle unité, en collaboration avec les policiers de Kebaowek et la Première Nation de Timiskaming, les corps de police autochtones pourront participer à la desserte avec la Sûreté du Québec.

Québec avance que le projet pilote de police régionale développé à Winneway pourrait inspirer d'autres communautés autochtones.

Le chef de Winneway, Steeve Mathias, accueille favorablement cette annonce et affirme qu'il s'agit d'un pas en avant pour régler toute la question de la sécurité publique dans sa communauté.

L’idée d’avoir une police régionale entre les trois communautés, on n’est pas contre, dit-il. J’en ai déjà parlé avec le chef Haymond et le chef McBride et il y a de l’ouverture sur leur bord aussi. Comment ça pourrait se faire? Ce nouveau corps de police régional là va être imputable envers qui? Est-ce qu’on va créer une commission de police autochtone au Témiscamingue et c’est là que les policiers vont être imputables, dans cette commission-là? C’est tout ça qui reste à déterminer.

Le chef ajoute se sentir en confiance avec cette équipe d'action rapide qui sera dirigée par Jean Cotton et Michel Martin.

On veut que le processus qu’on met en place, les gens prennent le temps de faire un bon ouvrage et qu’on ait des résultats à tout ça.

Une citation de :Steeve Mathias, chef de la Première Nation de Long Point

Un premier bilan de travail doit être déposé en décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !