•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Respectez les limites de rassemblement pour l’Action de grâce, demande la santé publique

Une dame masquée devant un étal de mini courges à un marché.

L'Action de grâce pourra être célébré cette année, malgré la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Contrairement à l'an dernier, les possibilités pour célébrer l'Action de grâce sont bien plus nombreuses en Outaouais et à Ottawa. Du côté d'Ottawa, on prévoit même pouvoir célébrer l'Halloween. Les autorités de santé publique demandent toutefois à la population de faire preuve de prudence.

En entrevue plus tôt jeudi, la directrice de santé publique par intérim de Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de l’Outaouais, la Dre Brigitte Pinard, a rappelé que la prudence est de mise pour cette longue fin de semaine.

L’an dernier, le week-end de l’Action de grâce avait donné suite à une explosion des cas de COVID-19 dans la région. La Dre Pinard a expliqué qu'il était trop tôt pour prévoir ce qu’il en sera cette année, mais que le respect des consignes est primordial pour éviter le pire.

« Si on ne fait pas attention avec les contacts sociaux, on pourrait voir une augmentation des cas. »

— Une citation de  Dre Brigitte Pinard, directrice de santé publique, CISSS de l'Outaouais

Cette dernière a profité de l'occasion pour faire un bref rappel des consignes en vigueur. La limite a été établie à 10 personnes ou trois adresses différentes pour les rassemblements privés intérieurs. En ce qui concerne les rassemblements privés extérieurs, jusqu'à 20 personnes peuvent être réunies. Lorsqu'une personne présente un symptôme de la COVID-19, son réflexe devrait être d'éviter tout rassemblement et de se faire dépister.

Jeudi, le CISSS de l'Outaouais a recensé 41 nouvelles infections ainsi qu'un décès lié à la COVID-19. On a atteint un certain plateau en termes de cas depuis septembre, a commenté la Dre Pinard.

Si les hospitalisations sont plutôt stables, les 198 cas actifs au sein de la population sont suffisants pour inciter à la prudence, a-t-elle fait valoir. Le CISSS de l'Outaouais a rapporté, jeudi, trois hospitalisations aux soins intensifs.

Depuis le début de la pandémie, 13 901 personnes ont contracté le coronavirus en Outaouais et 222 en sont mortes.

Jeudi en début de soirée, les parents dont les enfants fréquentent l'école primaire du Vallon ont été informés par courriel qu'un dépistage massif devrait commencer sous peu. Dans celui-ci, on apprend que 10 cas actifs ont été répertoriés parmi les élèves.

La santé publique devrait communiquer avec les parents sous peu, apprend-on dans le courriel envoyé aux parents. Selon le directeur de l'école, André Raymond, quatre classes sont présentement fermées.

Même consigne à Ottawa

La médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa (SPO), la Dre Vera Etches a également demandé aux Ottaviens de ne pas baisser la garde dans les prochains jours.

Cette dernière a rappelé qu'il faut porter le masque et se laver les mains fréquemment, en plus de garder nos distances. En raison de la pandémie, il faudra privilégier les activités extérieures pour l'Action de grâce, même si les rassemblements sont permis.

Vera Etches, en entrevue.

Vera Etches est médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Cette année, c’est complètement différent pour la population vaccinée, a-t-elle nuancé. C’est moins risqué d'avoir une réunion avec [uniquement des] personnes vaccinées.

En effet, le haut taux de vaccination de la population, environ 84 %, permet un peu plus de liberté en comparaison à l'an dernier, où les festivités avaient été proscrites. La Dre Etches a cependant rappelé aux familles de porter une attention particulière aux enfants qui ne sont pas encore vaccinés. Nous avons pour but de garder les écoles ouvertes, a-t-elle précisé.

SPO a fait état jeudi de 29 nouveaux cas de COVID-19 et de 339 cas actifs dans la population. Depuis le printemps 2020, 30 145 Ottaviens ont contracté le virus et 598 en sont décédés.

La Dre Vera Etches a aussi donné le feu vert pour célébrer l'Halloween, un peu plus tard ce mois-ci, indiquant que le haut taux de vaccination faisait toute la différence. C'est en famille, c'est dehors, alors c'est correct, a-t-elle complété.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr Kieran Moore, a donné plus de détails jeudi sur les précautions sanitaires à prendre pour les rassemblements de l'Action de grâce, en plus de fournir des conseils pour l'Halloween.

Deux décès et hausse de cas dans l'est ontarien

Les chiffres publiés par le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) ont de quoi surprendre, jeudi alors que 57 nouveaux cas de COVID-19 sont venus s'ajouter au bilan.

La dernière augmentation aussi importante remonte au 27 septembre alors que 74 cas avaient été enregistrés au courant du week-end. Un chiffre si élevé en pleine semaine a été enregistré pour la dernière fois le 21 avril avec 62 infections en une journée.

Deux décès se sont ajoutés et portent le bilan des morts à 115 personnes. Selon les données du BSEO, 160 cas sont toujours actifs au sein de la population, 11 personnes sont hospitalisées, dont six aux soins intensifs.

Avec les informations de Marielle Guimond et de Catherine Morasse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !