•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle direction aux commandes des urgences pour lutter contre la COVID-19

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, lors d'une conférence de presse portant sur la COVID-19 le 7 octobre 2021.

La nouvelle direction est opérationnelle pendant toute la durée du décret d'urgence provinciale, déclaré le 13 septembre dernier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan annonce que le Centre provincial des opérations d’urgence (PEOC) prend le contrôle de la gestion des urgences en lien avec la COVID-19.

À compter de jeudi, le PEOC est responsable des opérations, de la planification, de la logistique et de l’administration, pour répondre à l'urgence causée par la pandémie. Il devra notamment gérer l'inventaire du personnel dans l'ensemble du système de santé et coordonner puis déployer les services à travers la province.

Le premier ministre, Scott Moe, dit qu'il faut s’assurer que les bonnes ressources sont au bon endroit, au bon moment, et fournir un soutien administratif afin que les travailleurs de la santé puissent se concentrer pour offrir les meilleurs soins possibles aux patients.

Cette structure a extrêmement bien fonctionné lors d'autres urgences provinciales, souligne le président de l’Agence de la sécurité publique de la Saskatchewan, Marlo Pritchard.

Les pressions dans notre système de santé à cause de la COVID-19 ont exigé toutes les ressources de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan, et nécessitent maintenant les ressources de toute la province.

Selon le gouvernement, les opérations seront dirigées par une équipe composée de Marlo Pritchard, du directeur général de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan, Scott Livingstone, et du sous-ministre de la Santé, Max Hendricks.

Cette nouvelle gestion est fonctionnelle pendant toute la durée du décret d'urgence provinciale, qui a été déclaré le 13 septembre dernier.

Aucun changement dans les restrictions

Alors que de nombreux médecins de la province réclament de nouvelles restrictions à quelques jours de l’Action de grâce, le premier ministre maintient le cap.

La grande majorité des habitants de la Saskatchewan sont vaccinés et nous n'allons pas appliquer des restrictions générales à 80 % de la population [qui a obtenu une première dose de vaccin, déclare-t-il. 

M. Moe a souligné que plusieurs mesures ont été mises en place par le gouvernement provincial, notamment un décret, le mois dernier, qui a rétabli le port obligatoire du masque dans les espaces publics.

Le premier ministre provincial a soutenu que la vaccination reste la meilleure façon d’alléger les restrictions sanitaires liées à la COVID-19.

Cette pandémie est prolongée par des personnes non vaccinées. Il n'y a aucune raison pour cela.

Une citation de :Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Scott Moe devrait se trouver un nouveau boulot

Le chef de l’opposition officielle, Ryan Meili, n’a pas mâché ses mots envers le premier ministre et le ministre de la Santé, Paul Merriman.

Je dirais à Scott Moe de nommer un nouveau ministre de la Santé et peut-être même de se trouver un nouveau boulot

Une citation de :Ryan Meili, chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan en entrevue à Power & Politics

Ryan Meili trouve injuste le fardeau imposé au système de santé.

Tant que nos hôpitaux se remplissent, tant que des gens meurent, c'est ça qui est injuste, ajoute-t-il en point de presse.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !