•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les rassemblements « avec pas de masque » inquiètent la santé publique

Une seringue contenant une dose de vaccin.

La vaccination des 12 ans et moins pourrait s'amorcer en décembre, espère le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent (archives).

Photo : Getty Images / PATRICK T. FALLON

Alors que la pandémie reprend de la vigueur au Bas-Saint-Laurent, le directeur régional de la santé publique, Sylvain Leduc, dit avoir « certaines appréhensions » à propos de la fin de semaine de l'Action de grâce.

On entend beaucoup parler de rassemblements qui se préparent "avec pas de masque" [...] dans de petites salles, où les gens souvent tiennent pour acquis que le virus ne peut pas se rendre jusque-là, dit-il. Selon lui, le long congé sera un moment charnière qui déterminera l'évolution de la quatrième vague de la pandémie au Bas-Saint-Laurent.

Depuis le début de la semaine, la santé publique enregistre plus d'une douzaine de cas dans ses bilans quotidiens, excepté jeudi, où sept cas ont été recensés, et deux autres, retranchés. Cependant, une seule éclosion est en cours, à Rivière-Ouelle, où 17 des 59 élèves de l'école Vents-et-Marées ont contracté le virus jusqu'à maintenant.

Ça s'est propagé très rapidement, dit le Dr Leduc. Le virus réussit assez aisément à trouver les gens qui ne sont pas vaccinés. Ensuite, quand ça se transmet à nos jeunes de 5 à 12 ans qui ne sont pas encore admissibles à la vaccination, il y a une accélération, explique-t-il.

La propagation du virus a causé l'hospitalisation de deux personnes cette semaine. Une troisième a également fait son entrée à l'hôpital de Rimouski au cours des dernières 24 heures en raison de complications.

Il y a 54 cas actifs dans la région, soit 2 de moins que mercredi.

La quatrième vague des non-vaccinés

Comme ailleurs au Québec, la majorité des cas recensés par la santé publique du Bas-Saint-Laurent concernent des personnes non vaccinées.

Selon les données du ministère de la Santé, 87 % de la population de 12 ans et plus a reçu deux doses de vaccin, mais le virus peut encore se propager aisément, considère le directeur de la santé publique. Ça fait quand même 22 000 personnes [non vaccinées] qui se promènent tous les jours, plus environ 20 000 enfants de 12 ans et moins, souligne-t-il.

« 45 000 personnes au Bas-Saint-Laurent qui ne sont pas vaccinées, c'est une masse de gens suffisamment nombreuse pour transmettre un virus. »

— Une citation de  Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent

Malgré cela, la Bas-Saint-Laurent demeure – avec la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine –parmi les régions où le taux de vaccination est le plus élevé dans la province.

Nombre de cas par MRC

MRC

Nombre de cas

Kamouraska

717 (+3)

Rivière-du-Loup

1360

Témiscouata

412 (+1)

Les Basques

222

Rimouski-Neigette

843 (-2)

La Mitis

189 (+1)

La Matanie

262

La Matapédia

124 (+2)

Indéterminés

1

Et le variant Delta?

Selon l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), la région compte maintenant cinq cas confirmés du variant Delta, qui est plus contagieux. Une trentaine de cas présumés sont en cours d'analyse.

Portrait de Sylvain Leduc à l'extérieur, près des bureaux du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Leduc (archives)

Photo : Radio-Canada / Sébastien Ross

Dans la région voisine de Chaudière-Appalaches, 38 cas ont été confirmés et 1157 sont présumés, toujours selon l'INSPQ.

Au Québec, c'est la souche prédominante, alors forcément, elle va se frayer un chemin jusque chez nous, et quand ça survient, la transmission se fait très aisément, affirme le Dr Leduc.

C'est pourquoi, estime-t-il, la vaccination des 12 ans et moins est primordiale.

À ce sujet, la pharmaceutique Pfizer a récemment présenté à Santé Canada des résultats préliminaires sur l'efficacité du vaccin pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. La multinationale compte soumettre une demande d'approbation pour ce produit d'ici la fin du mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !