•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un syndicat s’oppose au passeport vaccinal dans les magasins d’alcool en Saskatchewan

Un homme marche devant un magasin de vente d'alcool.

Les magasins d'alcool en Saskatchewan n'ont eu que deux jours de préavis pour se préparer à la nouvelle mesure. (archives)

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le Syndicat des employés du gouvernement de la Saskatchewan (SGEU) demande à la province de repenser sa décision d’exiger une preuve vaccinale pour les clients des magasins d’alcool.

Selon le syndicat, le gouvernement de Scott Moe avait initialement exempté ces commerces, qui n'avaient donc pas à exiger le passeport vaccinal.

Le 29 septembre, la province est revenue sur sa décision, ne laissant que deux jours de préavis aux magasins d’alcool pour se préparer à la nouvelle mesure.

La présidente de SGEU, Tracy Sauer, affirme que cette situation a causé beaucoup de stress chez les employés, ainsi que de la confusion auprès de la clientèle.

Elle se dit préoccupée par ce changement soudain, et pense que le gouvernement n’a pas réfléchi à ses conséquences. Cette décision a été imposée si rapidement et avec si peu de préavis, que les employés ont à peine eu le temps de se préparer à cette nouvelle exigence, déplore-t-elle.

Mme Sauer regrette que cette nouvelle règle puisse exposer davantage les employés, en particulier les femmes, au harcèlement de certains clients. Elle ajoute que cette mesure alourdit la charge de travail, surtout pour les magasins indépendants qui n'offrent pas de service de commande au volant.

La présidente de SGEU pense aussi que la preuve de vaccination peut nuire à des personnes souffrant de dépendance à l'alcool. Ces personnes, dit-elle, ne pourront plus entrer dans les magasins puisqu'elles ne sont pas nécessairement vaccinées, ou n’en ont pas les moyens.

Le SGEU rappelle que l’année dernière, les autorités avaient pourtant reconnu les magasins d'alcool comme des commerces essentiels.

Le gouvernement de la Saskatchewan reconnaît, dans un courriel à Radio-Canada, que le préavis était de courte durée et que cela représente un défi pour les commerçants.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !