•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux de rénovation et d’agrandissement retardés, et plus cher, au Théâtre du Bic

L'une des façades extérieures du théâtre du Bic.

Les travaux de rénovation et d'agrandissement sont retardés et coûteront plus chers que prévu au Théâtre du Bic.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Radio-Canada

La modernisation du Théâtre du Bic coûtera plus cher que prévu et le début des travaux sera retardé d'au moins six mois. Ces travaux devaient commencer ce mois-ci, mais l'augmentation des coûts de construction liés à la pandémie et le manque de main-d'œuvre changent la donne.

La présidente du conseil d'administration du Théâtre les Gens d'en bas, Nathalie Babin, dit travailler de pair avec la Ville de Rimouski et les gouvernements du Québec et d'Ottawa pour trouver un moyen de lancer les travaux en mars prochain tout en limitant les dépassements de coûts.

« Présentement, le projet n'est pas menacé, mais il est en restructuration si on veut. [...] Tout le monde travaille pour arrimer les dépassements de coûts avec quelque chose de faisable. »

— Une citation de  Nathalie Babin, présidente du conseil d'administration du Théâtre les gens d'en bas

Mme Babin réitère que le Théâtre dispose toujours des aides financières accordées par les gouvernements provincial et fédéral pour ce projet.

Le député fédéral de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas a confiance de voir les rénovations aller de l'avant, malgré les dépassements de coûts.

Il y a déjà eu d'autres dossiers, tant dans les milieux sportif que culturel, qui ont eu des dépassements de coûts et pour lesquels le gouvernement fédéral est intervenu pour soutenir le projet, pour s'assurer que le dossier puisse aller de l'avant, soutient-il.

De l'activité à venir sur les planches du théâtre

Malgré ces embûches, Nathalie Babin assure qu'il y aura quand même du théâtre au cours des prochains mois au Bic.

On va être capables de revenir jouer au théâtre pour quelques productions. Entre autres, les 9-10 décembre, on va jouer à l'intérieur des murs, au théâtre, Foreman, une pièce qui est très attendue et qui a fait un tabac au Périscope [à Québec], indique-t-elle.

Le projet de modernisation et d'agrandissement était évalué, avant la pandémie, à quelque six millions de dollars, dont l'essentiel était assumé par les gouvernements provincial et fédéral.

D'après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !