•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La province n’impose pas de limite aux rassemblements privés pour l’Action de grâce

Des gens attablés autour de plats typiques de l'Action de grâce.

L'Action de grâce amènera encore une fois des questionnements sur les rassemblements entre famille et amis cette année. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan a confirmé qu'il ne compte pas limiter la taille des rassemblements intérieurs pendant la longue fin de semaine. Cette décision est critiquée par l'opposition et par le milieu de la santé.

La province a toutefois publié des lignes directrices pour les regroupements.

Elle indique que les rencontres dans les domiciles privés sont la principale source de transmission de la COVID-19 en Saskatchewan. La probabilité d’une contamination est plus forte lorsque les gens sont à proximité les uns des autres, partageant un repas.

Le gouvernement exhorte ainsi les résidents à favoriser les rencontres à l'extérieur en plus de s'informer du statut vaccinal des invités.

Les autorités rappellent que la plupart des nouveaux cas et des hospitalisations concernent des personnes non vaccinées.

Les lignes directrices critiquées

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan multiplie les appels à l'instauration de limites.

Le chef du parti, Ryan Meili, affirme comprendre les familles qui veulent se réunir pour célébrer l'Action de grâce, mais il souhaite que tout le monde se rappelle des risques sur la santé des plus vulnérables.

Le NPD rappelle que l’année dernière, les cas de contaminations ont fortement augmenté dans les semaines suivant l’Action de grâce.

Personne ne veut demander de nouvelles restrictions, mais notre système de santé ne peut pas supporter un autre pic de contamination, comme c’est historiquement le cas après les célébrations , a déclaré le chef du NPD de la province, dans un communiqué.

Les appels du NPD pour limiter la taille des rassemblements s’ajoutent à ceux de l’Association médicale de la Saskatchewan et du Syndicat des infirmières de la Saskatchewan.

Pour la présidente du Syndicat des infirmières de la Saskatchewan Tracy Zambory, des mesures de santé publique plus strictes devraient être mises en place dès que possible.

Le conseil municipal de Saskatoon avait également demandé à la province de limiter les rassemblements privés à 15 personnes dans une lettre adressée au gouvernement provincial vendredi.

Ce sera la deuxième fête de l'Action de grâce en temps de pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !