•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lévis étudie l’achat du bâtiment patrimonial des Scies Mercier

La scierie est faite de vieux bois, avec un toît en tôle. Une rue la longe.

Situé dans le Vieux-Lévis, l'édifice Scies Mercier pourrait céder sa place à un parc.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

L’édifice des Scies Mercier dans le Vieux-Lévis pourrait devenir la propriété de la Ville. Le bâtiment ne serait pas pour autant protégé alors qu’un projet de parc est dans les cartons.

L’achat du terrain des Scies Mercier s'inscrirait dans la continuité du projet de réfection du lien piétonnier de la côte des Bûches. Ce sentier permet le passage du Quai Paquet à la Terrasse du Chevalier-De Lévis et au Vieux-Lévis.

Ce sont des scénarios sur lesquels on réfléchit actuellement. Si on regarde la côte des Bûches avec les Scies merciers qui sont située sur le plateau, ça ferait une magnifique halte , explique le maire sortant Gilles Lehouillier.

Image satellite de la localisation des Scies Mercier.

Le terrain des Scies Mercier est situé sur la Côte Fréchette.

Photo : Radio-Canada / Google Earth

La Commission de la capitale nationale du Québec a récemment annoncé une contribution financière de un million de dollars pour la réfection du lien piétonnier. L’enveloppe globale du projet est évaluée à deux millions de dollars, ce qui n'inclut pas l’achat des Scies Mercier.

« L'idée est de créer une autre dynamique, un peu comme à Montmartre où on gravite vers une cathédrale. On a des escaliers, des côtes et des plateaux. L'idée, c'est de créer le Montmartre de Lévis.  »

— Une citation de  Gilles Lehouillier, maire sortant de Lévis

Éviter la démolition

La Ville de Lévis a refusé en août la demande démolition du bâtiment des Scies Merciers, inoccupé depuis une dizaine d’années. Les propriétaires souhaitaient utiliser le terrain pour y construire des condos.

La maquette du projet immobilier.

Le projet immobilier qui devait remplacer l'édifice Scies Mercier comprenait six unités résidentielles destinées à la vente.

Photo : crédits: Youtube de la Ville de Lévis

Après une vague de contestations citoyennes, les conseillers municipaux ont rejeté le projet de construction prévu sur le lot, puisqu’il ne respectait pas la réglementation municipale et aurait eu un effet néfaste sur la qualité de vie du voisinage.

Depuis, le sort de l’édifice centenaire demeure incertain. On a demandé à la direction générale de la Ville de regarder les conséquences financières. On va nous déposer des scénarios d'ici le mois de décembre , ajoute M. Lehouillier.

L'usine a été construite à la fin du XIXe siècle.

L'usine a été construite à la fin du XIXe siècle.

Photo : Crédits : Jarold Dumouchel - urbexplaground.com

Le bâtiment industriel, construit à la fin du XIXe siècle, figure à l’Inventaire des sites et des bâtiments incontournables du patrimoine industriel du ministère de la Culture.

Le comité de démolition de la Ville avait toutefois jugé que les frais qu’il aurait fallu débourser pour le remettre en état dépassaient sa valeur économique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !