•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congé sans solde obligatoire pour les non-vaccinés des centres de soins longue durée

La Dre Bonnie Henry et en arrière-plan Adrian Dix.

Les responsables de la santé publique ont annoncé que les travailleurs des centres de soins de longue durée et assistés devront obligatoirement être vaccinés à compter du 12 octobre. Faute de quoi, ils devront prendre un congé sans solde.

Photo : CBC/Mike McArthur

Radio-Canada

En point de presse mardi après-midi, la Colombie-Britannique a annoncé que tous les travailleurs des établissements de soins de longue durée et des résidences assistées qui n'auront pas reçu au moins une dose du vaccins contre la COVID-19 le 12 octobre devront prendre un congé sans solde.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement provincial a annoncé que ses fonctionnaires devront être entièrement vaccinés d’ici la fin du mois de novembre.

« C'est le moment de se faire vacciner pour soutenir les efforts dans le secteur des soins de longue durée et s'assurer que tout le monde est protégé. »

— Une citation de  Adrian Dix, ministre de la Santé de la C.-B.

Les travailleurs des établissements de soins de longue durée et des résidences assistées devront également recevoir leur dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 dans les 35 jours suivant la première dose.

Seuls les travailleurs de la santé ayant des problèmes de santé n'auront pas à être immunisés.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Élargissement du groupe admissible à une 3 e dose de vaccin

Les autorités provinciales ont également annoncé l'élargissement du groupe de personnes immunodéprimées admissibles à une troisième dose du vaccin.

À ceux déjà admissibles s'ajouteront 100 000 personnes modérément ou gravement immunodéprimées. Celles-ci sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie grave ou de complications liées à la COVID-19, selon la médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry.

Il s’agit notamment de personnes recevant un traitement pour des tumeurs, une thérapie systémique comme la chimiothérapie et la radiothérapie pour le cancer, les personnes atteintes d'arthrite, de lupus et d'autres maladies auto-immunes.

Non seulement vous devez être vacciné, mais vous êtes également admissible à recevoir une troisième dose pour vous assurer que vous avez une bonne et forte réponse immunitaire, indique la Dre Bonnie Henry.

En septembre, une troisième dose a été offerte à 15 000 Britanno-Colombiens faisant partie des personnes les plus vulnérables sur le plan clinique, notamment les personnes ayant subi une greffe d'organe entier, une greffe de moelle osseuse, une greffe de cellules souches, ainsi que les personnes atteintes de cancers du sang ou de certains troubles immunitaires.

Continuer les efforts contre le virus

Les autorités sanitaires signalent 593 nouvelles infections depuis lundi pour un total de 5937 cas actifs à travers la province. Parmi les personnes infectées, 345 sont actuellement hospitalisées dont 144 aux soins intensifs.

À l'approche du week-end de l'Action de grâces, la Dre Bonnie Henry exhorte les Britanno-Colombiens à organiser des dîners en petit comité et à s'assurer que toutes les personnes présentes sont vaccinées. Nous voulons nous assurer que ces rassemblements sont un évènement heureux et non une cause de transmission de virus et de maladie dans les semaines à venir.

Chez les jeunes de 12 ans et plus, 88,3 % ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 et 81,7 %, leur deuxième dose.

Chez les adultes admissibles, 88,8 % ont reçu une dose de vaccin et 82,5 % (3 568 189) sont doublement vaccinés.

Par ailleurs, avec la saison du rhume et de la grippe qui approche, la Dre Bonnie Henry demande à toute la population de se faire vacciner tant contre la COVID-19 que contre la grippe.

Nous devons nous assurer que nous avons tous les éléments en place pour traverser les prochains mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !