•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une remontée mécanique « illogique » dans le Vieux-Lévis, selon des commerçants

ee4d2988e4a24ef986cc69a3f8e781d6

Lévis souhaite faciliter les déplacements entre le quai Paquet et les commerces situés dans les hauteurs du quartier.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

L’emplacement du projet de remontée mécanique dans le secteur de la traverse à Lévis est « illogique », selon une trentaine de citoyens et de commerçants établis en haut de la falaise.

Ayant comme objectif de revitaliser le Vieux-Lévis, la Ville souhaite faciliter les déplacements entre le quai Paquet et les secteurs commerciaux situés dans les hauteurs du quartier.

Pour ce faire, un appel de propositions a été lancé le 16 septembre dernier pour la construction d’une remontée mécanique, à même un édifice commercial, qui permettrait de joindre la rue Marie-Rollet en haut de la falaise.

Ça tombe en plein cœur d'un quartier résidentiel. Il y a encore une très grande côte à monter par la suite pour atteindre les commerces , déplore Mathieu Côté, un citoyen du Vieux-Lévis.

Carte satellite montrant l'emplacement de la remontée, à flan de falaise.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le projet de remontée mécanique relierait la rue Marie-Rollet au secteur de la gare fluviale de Lévis.

Photo : Radio-Canada / Google Earth

À mi-chemin

M. Côté et une trentaine d’autres citoyens et commerçants ont signé une lettre pour demander à la Ville de revoir le site choisi pour le projet.

« On n'est pas contre le projet. On trouve que c'est un super beau projet. Le seul hic, c'est l'emplacement qui n'est pas adéquat.  »

— Une citation de  Mathieu Côté, citoyen du Vieux-Lévis
Le projet de remontée mécanique actuel amène les utilisateurs dans un quartier résidentiel.

Le projet de remontée mécanique actuel amène les utilisateurs dans un quartier résidentiel.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Selon eux, la distance qui restera à parcourir entre la fin de la remontée et les artères commerciales comme l’avenue Bégin, de la Côte-du-Passage et de la rue Saint-Louis est trop grande et trop abrupte.

Présentement, le lien nous amène à mi-chemin , soulève une des membres fondatrices du Café Mosaïque situé sur la rue Saint-Louis, Catherine Tremblay.

On a de la difficulté à valider de façon logique le fait de demander aux gens de payer la remontée quand ils n'auront pas encore accès à tout l'espace commercial , se questionne-t-elle.

Terrasse du Chevalier-de-Lévis

Les signataires sont d’avis que la Terrasse du Chevalier-de-Lévis serait un endroit plus adéquat pour la remontée mécanique. C’est beaucoup plus près du plateau des commerçants. Pour nous ça a beaucoup plus de sens , affirme Mathieu Côté.

La Terrasse du Chevalier-de-Lévis offre une vue imprenable sur Québec.

La Terrasse du Chevalier-de-Lévis offre une vue imprenable sur Québec.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le maire sortant de Lévis, Gilles Lehouillier rétorque toutefois que, malgré la volonté exprimée par les citoyens lors de l’élaboration du Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lévis en 2017, cet endroit n’a pas pu être retenu.

C'est la recommandation des spécialistes du patrimoine qu'on a eu. On ne touchera pas à l'intégrité de la terrasse , précise-t-il.

Catherine Tremblay croit que la question mériterait d’être débattue davantage.

Est-ce qu'on peut être ingénieux en offrant quelque chose qui ne détruit pas la terrasse de Lévis? On regarde la terrasse Dufferin et il n’y a personne qui est outré qu’il y ait un funiculaire qui arrive à travers , se questionne la commerçante.

Plus de transparence

La candidate de Repensons Lévis dans le secteur questionne aussi l’emplacement choisi.

En bas c’est logique, mais c'est en haut qui reste encore un grand dénivelé à monter. Pourtant, le cœur du projet de lien mécanique, c'est vraiment de redonner une vitalité économique au haut du secteur de la traverse , déplore Monica Beaudet.

Celle qui brigue le siège de conseillère dans le district Notre-Dame demande croit que l’administration Lehouillier aurait dû davantage expliquer sa décision.

Gilles Lehouillier rétorque que les explications sont dans le PPU du Vieux-Lévis. Il précise qu’il n'y a pas de place pour installer une structure d'accueil en bas de la terrasse, car le cap arrive directement sur la rue Saint-Laurent .

La falaise qui longe la rue Saint-Laurent à Lévis.

La configuration de la falaise de la Terrasse du Chevalier-de-Lévis permet difficilement la construction d'une remontée mécanique.

Photo : Radio-Canada

Le maire sortant ajoute qu’un funiculaire ne serait pas rentable, selon une étude de la firme SNC-Lavalin.

M. Lehouillier comprend toutefois les inquiétudes des commerçants et assure que tout est prévu pour bien diriger les futurs utilisateurs de la remontée mécanique.

La Ville compte ouvrir les propositions obtenues d’ici décembre. Les acquisitions de terrain nécessaire pour la construction du bâtiment qui abritera l’ascenseur ont déjà été effectuées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !